Canalplay sur la Freebox TV : une offre qui rapporte

Régulations

Plus de 150.000 films de VOD ont déjà été déjà achetés sur Freebox TV. Au total, Canalplay a vendu pas moins de 300.000 films en seulement un mois d’existence

Lancée le 14 décembre dernier, l’offre de vidéo à la demande du Groupe Canal+, Canalplay, commence a récolter les fruits de son labeur.

Après seulement un mois d’existence, le premier bilan est plutôt bon puisque l’offre de vidéo à la demande proposée conjointement par les groupes totalise plus de 150 000 films achetés en un mois. Le directeur du développement du groupe Canal+, interrogé par Les Echos, peut se réjouir des progrès rapides de ce nouvel usage et se projette déjà dans l’avenir : “Nous allons enrichir l’offre avec des mangas et des vidéos musicales. Nous allons aussi développer le téléchargement sur les baladeurs numériques du type Archos et proposer des films en Haute Définition. Enfin nous réfléchissons au développement de Canalplay pour les abonnées au satellite Canalsat” Comment expliquer un succès aussi rapide? Tout d’abord, il faut admettre que le catalogue de Canalplay a de quoi faire rougir d’envie la concurrence. Associé à la simplicité d’utilisation de la FreeBox, la formule ne pouvait que faire des émules. En effet, le service CanalPlay sur Freebox TV repose sur des innovations technologiques inédites : accès immédiat au service, possibilité de visionner gratuitement de façon illimitée et instantanée les bandes-annonces des films, accès aux fonctions d’un lecteur DVD (pause, retour, accès par chapitre, etc.). Désormais, tous les utilisateurs de Freebox TV peuvent choisir d’accéder, à volonté sur leur écran cathodique, à une sélection de plusieurs centaines de films (couvrant les thématiques Action, Aventure, Comédie, Jeunesse, Passion, Classiques, Thriller, Horreur, Fantastique/SF, Indépendant), disponibles 24h/24 et 7j/7. Pour poursuivre cette croissance un peu insolente, Free souhaite maintenir des prix compétitifs pour son offre de vidéo à la demande en proposant les films de catalogue (représentant la plus grande partie de l’offre) à 1,99 euros pour 24h d’utilisation. Bruno Thibaudeau explique également qu’il faut “proposer des nouveautés pour attirer de nouveaux clients”. Autre perspective d’avenir pour la VOD avancée par Bruno Tibaudeau, la télésubscription VOD, c’est-à-dire un abonnement à un service de vidéo à la demande, “nous allons vers une véritable télévision individuelle” a précisé la patron du développement du groupe Canal +. La télévision où je veux, quand je veux en somme. Du coté des “Nouveautés” (films disponibles sept mois et demi après leur sortie en salle) elles seront proposées à 2,99 euros (3,99 euros pendant les quatre premières semaines à compter de leur disponibilité). Free et Canalplay surfent donc sur l’exclusivité du contenu pour attirer le chaland dans leurs filets. Free annonce également que son catalogue va continuer à s’enrichir et qu’il comptera plusieurs milliers de références d’ici la fin de l’année grâce aux accords conclus avec les plus grands fournisseurs de programmes français, européens et américains. Déjà plus de 1,2 million d’abonnés bénéficient des services audiovisuels Freebox, ce qui renforce Free dans sa position de 1er opérateur en Europe de télévision sur ADSL. Cette offre VOD en partenariat avec le groupe Canal+ sent donc bon le jackpot pour Free, qui est rappelons-le le seul opérateur TV à bénéficier de la marque et des programmes “made in Canal+” pour son offre de vidéo à la demande.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur