Canon tourne la page de l’argentique

Cloud

Le marché est devenu trop étroit, selon le géant japonais

Les uns après les autres, les spécialistes de la photo abandonnent le marché de l’argentique, écrasé sans pitié par l’essor du numérique. Après Kodak, Minolta et Nikon, c’est au tour de Canon de s’apprêter à tourner la page.

Le numéro un mondial des appareils photos numériques a expliqué qu’il évaluerait s’il est nécessaire de continuer à développer des modèles argentiques compact et reflex en raison de l’étroitesse de ces segments de marché. “La situation est très difficile pour les nouveaux appareils photo à film” a expliqué le président du groupe japonais Tsuneki Uchida. Pour autant, le groupe japonais a assuré qu’il continuerait de produire et de vendre les modèles actuels et ne prendrait une décision définitive qu’en fonction de la demande. Mais peu de doutes planent sur cette décision: l’argentique est aujourd’hui devenu une niche, et même les professionnels sont aujourd’hui passés au numérique. Le numérique représente en effet 98% des ventes des grands groupes de la photographie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur