Canonical (Ubuntu) apporte sa pierre à l'édifice Google Chrome OS

Logiciels

Superviseur du projet Ubuntu, Canonical annonce participer aux développements de Google Chrome OS.

« Dans un souci de transparence, nous devons déclarer que Canonical contribue au niveau de l’ingénierie avec Google sous forme contractualisée. » En faisant cette confidence dans le blog de l’entreprise, Chris Kenyon, vice président responsable des produits OEM, reconnaît que Canonical et Google travaillent ensemble autour du projet Chrome OS. Mountain View a mis à disposition, jeudi 19 novembre, le code source de Chrome OS et a annoncé l’arrivée sur le marché de son OS orienté web pour les PC portables au quatrième trimestre 2010. Créé par Mark Shuttleworth, Canonical est pour sa part la société qui a lancé la distribution Ubuntu en 2004.

L’apport de Canonical à Chrome OS devrait se concentrer sur les développements d’Ubuntu applicables à Chrome OS, les drivers notamment. « Dans nos discussions, Sundar Pichai et Linus Upson [respectivement vice-président reponsable de la gestion des produits et directeur du développement de Chrome OS, ndlr] ont précisé qu’ils veulent, à chaque fois que c’est possible, tirer parti des composants et outils existants au sein de la communauté open source sans avoir besoin de les recréer », explique le représentant de Canonical.

Les créateurs d’Ubuntu vont donc mettre leur savoir-faire au service du projet Chrome OS de Google, au risque de venir concurrencer son propre produit. « Lors de l’annonce de Chrome OS en juin dernier nous l’avons vu comme un développement positif élargissant les choix des consommateurs », justifie Chris Kenyon. « Nous considérons les développements open source comme autant de projets de coopération que de concurrence. »

Cependant, Chris Kenyon ne voit pas Chrome OS comme un concurrent d’Ubuntu. « Alors que les deux systèmes partagent quelques composants de base, Google Chrome OS fournira une expérience radicalement différente à Ubuntu. Ubuntu continuera à être OS généraliste exécutant à la fois les applications sur le web et locales comme OpenOffice, et n’exigera pas de configuration matérielle particulière. »

Il n’en reste pas moins vrai que Canonical propose des version de son OS pour les netbooks et les terminaux mobiles à travers les éditions Netboot Remix et Ubuntu MID. Autrement dit, entre Chrome OS et Ubuntu Netbook Remix, les constructeurs devront choisir quelle alternative à Windows ils proposeront à leurs clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur