CAP Gemini: améliorations mais perspectives prudentes

Régulations

Commentaires mitigés sur les chiffres du premier semestre. Des réserves sont émises sur la fin de l’année, avec des rumeurs d’acquisition ou de rapprochement

Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre 2003 s’élève à 3.023 millions d’euros. A taux de change et périmètre constants, c’est une baisse de 12,5% par rapport au premier semestre 2002 mais de seulement 4,5% par rapport au second semestre 2002. A taux de change et périmètre courants, cette baisse est respectivement de 19% et de 8,8% Le résultat d’exploitation est positif à 81 millions d’euros au 30 juin 2002, soit une marge d’exploitation de 2,7%. C’est une forte amélioration par rapport au 30 juin 2002 (marge brute de 0,3%)

Mais des provisions pour charges de restructuration viennent entamer le résultat. Il s’agit notamment de: -66 millions liés aux licenciements mis en oeuvre en France, au Benelux, dans les pays nordiques et en Amérique du nord -21 millions résultant des mesures de rationalisation du parc de bureaux. Conséquence, en ajoutant une charge d’impôt de 39 millions d’euros, le résultat net part du Groupe ressort à -90 millions d’euros au 30 juin 2003 (contre -256 millions d’euros au 30 juin 2002). La trésorerie nette du Groupe au 30 juin est de 419 millions d’euros contre 247 millions au 30 juin 2002 et 465 millions au 31 décembre 2002. Pour l’année fiscale en cours, le groupe maintient une prévision de marge d’exploitation à 5%. Selon les analystes, les perspectives 2004 ont été révisées de façon conservative.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur