Cap Gemini: les pertes fondent, les revenus aussi

Cloud

La SSII espère enregistrer une hausse de son chiffre d’affaires en 2004

Le chaud et le froid soufflent sur Cap Gemini, le groupe français de services informatiques. Dans le rayon des bonnes nouvelles, l’entreprise annonce avoir ramené sa perte en 2003 à 197 millions d’euros contre 514 millions en 2002.

Le résultat d’exploitation du groupe a augmenté de 36% à 155 millions d’euros, et sa marge d’exploitation a progressé à 2,7% en 2003, contre 1,6% en 2002. Mais, revers de la médaille, Cap fait état de ventes décevantes. Le chiffre d’affaires a baissé de 18,3% à 5,75 milliards d’euros, à taux de change et périmètre courant. “Pour la troisième année consécutive, l’industrie des services informatiques s’est trouvée confrontée à un environnement économique globalement défavorable: malgré quelques signes encourageants aux Etats-Unis, la conjoncture générale n’a pas suscité une reprise franche des investissements informatiques”, explique le groupe dans un communiqué. Le groupe espère toutefois enregistrer cette année une hausse de son chiffre d’affaire. “L’activité en ce début d’année se ressent du faible niveau des ventes du second semestre 2003. C’est pourquoi les économies générées en 2004 par la poursuite des efforts de réduction de la structure de coûts seront réinvesties dans le développement de l’activité commerciale”, souligne Cap Gemini. “L’amélioration de la marge d’exploitation du groupe sera fonction du rythme auquel il renouera avec la croissance organique de son chiffre d’affaires”, ajoute-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur