Cap Gemini: un british jack- pot de 4,5 milliards

Cloud

Il s’agira de moderniser l’administration fiscale britannique

Les bonnes nouvelles se succèdent pour Cap Gemini Ernst & Young. Après la finalisation du rachat de son concurrent Transiciel, la SSII annonce la signature d’un contrat de 4,5 milliards d’euros avec l’administration fiscale britannique.

Ce contrat d’une durée de dix ans a été remporté en partenariat avec le japonais Fujitsu Services. Il s’agira de fournir des services informatiques pour les services fiscaux du gouvernement britannique. “Il s’agit du plus important contrat de l’industrie du service informatique cette année”, a indiqué au cours d’une conférence téléphonique Paul Hermelin, directeur général de Cap Gemini. Il a précisé que Cap Gemini sous-traitera à Fujitsu “un tiers du contrat”. “L’accord est prévu initialement pour une période de dix ans, avec une option d’extension allant jusqu’à huit années supplémentaires, et débutera le 1er juillet 2004, avec une période de transition de six mois à partir de janvier 2004”, précise la société de conseil et de services informatiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur