Categories: ProjetsSSII

Capgemini – Altran : 3 choses à savoir sur le deal à 5 milliards €

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

1 – Une OPA de Capgemini sur Altran

L’offre publique d’achat des titres Altran sera lancée par Capgemini au prix de 14 €  par action, ce qui représente une prime de 30% par rapport à la moyenne du cours sur le dernier mois.

Le montant total de la transaction s’élèvera à 3,6 milliards € , avant prise en compte de la dette financière nette (environ 1,4 milliard d’euros). Elle sera financée au moyen de la trésorerie disponible pour 1 milliard d’euro, et le solde par endettement principalement sous forme d’émissions obligataires.

Capgemini va aussi racheté  11% du capital d’Altran auprès d’actionnaires autour d’Apax Partners (comprenant d’éventuels compléments de prix usuels).

La finalisation de ce rapprochement est envisagée d’ici la fin de l’exercice 2019 après l’obtention des autorités réglementaires en Europe et aux Etats-Unis.

2 –  Quelle est la valeur créée par le rapprochement ?

Rassemblés, Capgemini et Altran vont constituer un groupe de  17 milliards € de chiffre d’affaires et de plus de 250 000 collaborateurs.

« Le Groupe anticipe un impact relutif dès la première année supérieur à 15% sur le résultat normalisé par action, avant prise en compte des synergies que génèrera le rapprochement des deux entités » indique un Capgemini.

A l’horizon de trois ans, entre 70 et 100 millions de synergies de coûts par an sont prévues. Par ailleurs, les synergies commerciales  » alimentées par la complémentarité des expertises et le développement d’offres sectorielles innovantes, » (sic) sont estimées entre 200 et 350 millions annuels.

3- Quels sont les atouts du nouveau groupe ?

» Ce rapprochement permet à Capgemini d’accélérer son développement auprès des grandes entreprises technologiques et de l’Internet, en offrant au nouvel ensemble une taille critique dans le software engineering grâce à ses centres d’expertises, notamment en Inde et en Europe de l’Est.  »  indique le communiqué.

En clair, l’ESN dirigé par Paul Hemmerlin, s’offre les compétences des équipes de services d’ingénierie et de R&D d’Altran. Un secteur baptisé « Intelligent Industry » sur lequel Capgemini devait se renforcer au regard des prévisions de croissance qui s’affichent à 9% par an.

« Le périmètre combiné des activités de services d’ingénierie et de R&D représentera un chiffre d’affaires d’environ 3,4 milliards d’euros et 54 000 professionnels, dont 21 000 dans 5 Global Engineering Centers. »

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Recent Posts

Développement logiciel : 5 tendances clés pour 2020

Entre maillage de services, intelligence artificielle et low code, le paysage du développement logiciel change. Les développeurs aussi, de gré…

2 heures ago

TPM-FAIL : des racines de confiance pas si sécurisées

Un rapport détaille des failles dans plusieurs implémentations du TPM, utilisé comme racine de confiance sur de nombreux terminaux informatiques.

4 heures ago

Cybersécurité : l’industrie de la défense va renforcer les échanges d’information

Face aux menaces de cyberattaques, le ministère de la Défense a engagé huit grands groupes industriels du secteur à signer…

6 heures ago

Cloud du Pentagone : face à Microsoft, Amazon contre-attaque pour JEDI

Après la surprise, la contre-attaque. Amazon s'apprête à contester devant les tribunaux l'attribution par le Pentagone à Microsoft du contrat…

6 heures ago

GitHub Universe : 4 annonces à retenir

Mobilité, collaboration, sécurité, automatisation... Retour sur les principales annonces de la conférence GitHub Universe.

7 heures ago

Salesforce choisit Azure pour héberger son cloud marketing

Salesforce étend son partenariat avec Microsoft en déplaçant son offre Marketing Cloud vers Azure.

10 heures ago