Capgemini voit son chiffre d’affaires progresser de 6 %

RégulationsSSII

Le numéro un européen des services informatiques, Capgemini, a publié un chiffre d’affaires en hausse de 6,1 % au troisième trimestre de son exercice 2012, grâce essentiellement à ses performances enregistrées sur le marché nord-américain.

Capgemini, premier acteur du marché européen des services informatiques, a publié un chiffre d’affaires trimestriel en adéquation avec les attentes du marché… sans convaincre la Bourse.

L’intégration de systèmes progresse, le conseil faiblit

La SSII française a généré un chiffre d’affaires consolidé de 2,52 milliards d’euros au troisième trimestre de son exercice fiscal 2012, soit une hausse de 6,1 % à taux de change et périmètre courants par rapport à la même période l’an dernier, et de 1 % à taux de change et périmètre constants.

Dans le détail, les revenus issus de l’activité intégration de systèmes ont progressé de 3,4 % à taux de change et périmètre constants, soit le même rythme qu’au trimestre précédent. Par ailleurs, le chiffre d’affaires infogérance a enregistré une légère hausse (+0,5 %).

En revanche, les activités conseil et services informatiques de proximité fournies par l’unité Sogeti sont en repli de 4 % et 2,4 %, respectivement.

Capgemini dynamique en Amérique du Nord

Au troisième trimestre, l’Amérique du Nord a été le premier marché de Capgemini en termes de chiffre d’affaires. Dans la région, le groupe a augmenté son CA de 24,9 % à taux de change et périmètre courants et de 10,9 % à taux de change et périmètre constants.

Capgemini est également en croissance sur un autre marché anglophone. Ainsi, le groupe a enregistré au Royaume-Uni une progression de son CA de 12,7 % à taux de change et périmètre courants (de 1,4 % à taux et périmètre constants). En Europe, les pays nordiques (+10,7 %) permettent aussi à la SSII de progresser.

En revanche, la faiblesse de l’activité se confirme en France (-4 % sur le trimestre) et, surtout, au Benelux (-13,8 %). Dans cette région, le groupe table sur un rebond de la rentabilité l’an prochain. Dans les autres régions, la croissance du chiffre d’affaires (+3,9 % en moyenne) a été influencée par le dynamisme de la zone Asie Pacifique (+18,5 %).

Dans l’attente du successeur de Nicolas Dufourcq

Dans un contexte économique troublé, le groupe qui emploie plus de 123.200 collaborateurs à travers le monde, dont 30.000 personnes recrutées sur un an, table sur un quatrième trimestre « plus difficile ».

Quoi qu’il en soit, Capgemini a confirmé son objectif annuel, à savoir : un taux de croissance – à périmètre constant – supérieur à 1 %, ainsi qu’une marge opérationnelle en progression par rapport aux 7,4 % enregistrés en 2011.

Après la publication des résultats du groupe, jeudi 8 novembre, l’action Capgemini a enregistré une des plus fortes baisses du marché parisien (-2,8 %, à 31,8 euros).

Les analystes restent dans l’attente de la nomination du nouveau directeur financier du groupe appelé à remplacer Nicolas Dufourcq, nommé le mois dernier à la tête de la Banque publique d’investissement (BPI).

Crédit photo © Christopher Meder – Fotolia.com


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur