Capgemini revoit ses objectifs à la hausse

Au troisième trimestre, Capgemini dépasse les 2,08 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de 11% sur un an. Mais le marché attendait mieux puisque le consensus était fixé à 2,1 milliards.

Les carnets de commandes sont bien remplis (en hausse de 23% sur le trimestre), à 1,972 milliards d’euros.

Les services informatiques de proximité de la filiale Sogeti font office de locomotive avec un bond de 10,9% de l’activité, devant les activités d’intégration de systèmes et de conseil (9%). L’infogérance, activité principale du groupe, ne progresse que de 1%, en raison de la réduction du chiffre d’affaires réalisé avec l’administration fiscale britannique.

Pour autant, Capgemini précise que ce contrat a été étendu de trois ans générant des prises de commandes additionnelles de 1,4 milliard d’euros effectives à partir du quatrième trimestre 2007.

Géographiquement, la SSII précise que l’ensemble Europe / Asie Pacifique a connu une croissance de 5,7% tirée par les pays nordiques, le Benelux, la péninsule ibérique et la région Asie Pacifique qui ont enregistré toutes des croissances supérieures à 10%. La croissance est restée dynamique en France (6,8%) et plus encore en Amérique du Nord, où elle a atteint 7,9%.

C’est surtout sur les objectifs que Capgemini se distingue. La SSII vise en 2007 une croissance des ventes d’au moins 9% et une marge opérationnelle de 7% et même plus. « Nous confirmons notre objectif de croissance organique de 9% pour l’année. Nous confirmons également notre objectif d’une marge de 8,5% pour 2008. On pense faire une marge proche de 8,5% dès le second semestre de 2007 et donc la marge opérationnelle de l’ensemble de 2007 sera supérieure à 7% », commente Paul Hermelin, p-dg du groupe.