Carl Icahn croit à l’avenir d’Apple contrairement à Larry Ellison

Régulations

Dell n’est pas la seule valeur high-tech à intéresser Carl Icahn. L’investisseur annonce prendre une large participation dans Apple et prôner d’importants rachats d’actions.

Carl Icahn ne met pas ses oeufs dans le même panier… Après avoir renforcé sa participation dans le fabricant de PC Dell, le milliardaire américain s’invite dans le capital d’Apple et influence à la hausse le cours de l’action.

L’investisseur « activiste » a indiqué mardi 13 août sur Twitter avoir pris une « large » participation dans la firme de Cupertino. Carl Icahn aurait investi plus de 1,5 milliard de dollars dans le groupe, d’après le Wall Street Journal.

Carl Icahn et Larry Ellison s’opposent

Alors qu’une autre personnalité de la sphère IT, Larry Ellison, PDG d’Oracle, déclarait hier sur CBS ne pas croire en l’avenir radieux d’Apple depuis le décès en 2011 de son cofondateur et mentor Steve Jobs, l’intervention de Carl Icahn a dynamisé Wall Street.

L’action Apple a clôturé en hausse de 4,8% à 489,57 dollars mardi soir au Nasdaq, après avoir perdu plus de 8% de sa valeur depuis le début de l’année 2013.

Au-delà du buzz, quels sont les objectifs de Carl Icahn ?

Accélérer le rachat d’actions

Carl Icahn a contacté Tim Cook, PDG d’Apple, pour aborder avec lui des problématiques stratégiques. Icahn estime la société « extrêmement sous-valorisée ». Le bouillonnant actionnaire souhaite que soient dès maintenant proposés d’importants rachats d’actions, et ce à un prix unitaire proche du cours actuel, bien que celui-ci soit faible.

Un premier programme à 10 milliards de dollars sur trois ans avait été mis en place par Apple en 2012. Ce plan de rachat d’actions fut porté à 60 milliards de dollars en avril dernier pour satisfaire des actionnaires insatisfaits, dont David Einhorn de Greenlight Capital.

Carl Icahn estime que le concepteur des iPad et iPhone a les moyens d’emprunter près de 150 milliards de dollars à un taux d’intérêt de 3% pour racheter ses propres actions et, par extension, doper le cours de l’action en Bourse.

« Il est logique d’acheter des actions d’une entreprise qui est en mesure d’emprunter [à un faible taux], a déclaré le boursicoteur dans les colonnes du Wall Street Journal. Si les rachats d’actions sont effectués maintenant, nous estimons que, même en l’absence de croissance des bénéfices, le titre pourrait atteindre 625 dollars. »

Apple n’est pas Dell !

Adepte de la communication offensive, Carl Icahn est connu pour ses prises de participation dans différentes sociétés et ses interventions musclées visant à maximiser la valeur pour les actionnaires.

Le septuagénaire veut notamment faire capoter le projet de retrait de cote et de rachat de Dell, dont il détient 8,9% du capital. Concernant Apple, le rapport de force n’est pas le même…

Si l’on considère la capitalisation boursière actuelle d’Apple (environ 450 milliards de dollars contre 650 milliards de dollars il y a près d’un  an), la participation de Carl Icahn est aujourd’hui inférieure à 1%.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr –- Connaissez-vous l’iPhone ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur