Carl Icahn hors course, Michael Dell peut s’imposer

PCRégulations

Après six mois de bras de fer, l’investisseur Carl Icahn renonce à bloquer l’offre de rachat de Dell par son fondateur pour environ 24,8 milliards de dollars. Le vote décisif est prévu jeudi.

Opposant de la première heure au projet de rachat de Dell par son fondateur et PDG, le milliardaire Carl Icahn a indiqué lundi 9 septembre renoncer à bloquer cette initiative dans une lettre ouverte destinée aux actionnaires du groupe texan.

La décision de l’investisseur donne toute latitude à Michael Dell pour emporter leur adhésion lors d’un vote décisif prévu jeudi 12 septembre, après plusieurs ajournements.

Carl Icahn jette l’éponge

Dans sa lettre, le septuagénaire connu pour ses prises de participation dans différentes sociétés et ses interventions musclées, critique toujours le projet de Michael Dell ainsi que les choix du conseil d’administration du troisième fabricant mondial de PC. Toutefois, Carl Icahn reconnaît sa défaite après six mois de tentatives infructueuses visant à obtenir le rejet du LBO au profit d’une recapitalisation de l’entreprise américaine.

L’homme d’affaires à la tête de la holding Icahn Enterprises a déclaré qu’il serait « quasiment impossible de gagner la bataille ». Les espoirs de l’investisseur, qui a passé sa participation dans le capital de Dell à 8,9% cet été, auront été douchés par l’accord de dernière minute conclu le 2 août entre Dell et son fondateur.

Michael Dell se rapproche du but

Michael Dell, avec le soutien du fonds d’investissement Silver Lake, propose un retrait de la Bourse et le rachat de l’ensemble de la société via une opération à effet de levier (LBO) au prix de 13,75 dollars par action. L’offre inclut le versement d’un dividende exceptionnel de 13 cents par action ainsi qu’une garantie sur le dividende régulier du troisième trimestre. Cette proposition a depuis reçu de nombreux soutiens.

De son côté, Carl Icahn s’était rapproché de Southeastern Asset Management afin de proposer, en plus d’un programme de rachat de 72% des actions, des bons de souscription. Soit une contre-offre valorisant Dell 15,5 dollars par titre. L’objectif consistait à maximiser la valeur, maintenir Dell en Bourse et évincer son fondateur.

La perspective d’une recapitalisation par endettement de Dell et d’une éviction de son exécutif actuel n’a pas obtenu le succès escompté… Dès lors, Michael Dell peut imposer son offre d’environ 24,8 milliards de dollars.

S’il obtient l’aval des actionnaires le 12 septembre, l’entrepreneur, qui détient environ 14% des parts du groupe, aura le champ libre pour maintenir son leadership et réorganiser l’activité de l’entreprise à l’abri des marchés.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Dell ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur