Carte d’identité britannique : Thales pourrait être sélectionné

Régulations

Parmi les cinq entreprises retenues pour fabriquer les cartes, le groupe français pourrait bien remporter la mise

Les Britanniques devraient bientôt disposer de cartes d’identité. Selon la version en ligne du Times, le gouvernement de sa très gracieuse Majesté devrait bientôt annoncer la liste restreinte des entreprises susceptibles de fabriquer les cartes d’identité biométriques du Royaume. Le contrat, non négligeable, s’élève à 2 milliards de livres soit 2,5 milliards d’euros.

Parmi les cinq entreprises retenues, IBM, Fujistu, EDS et Computer Sciences Corporation (CSC), le groupe français Thales figure lui aussi en bonne position. Steria, deuxième entreprise française d’envergure à concourir pour le contrat, a été éliminé de la liste finale.

Selon le gouvernement, une entreprise devrait encore faire les frais de cet écrémage. Des sources proches du dossier ont déjà évoqué le nom CSC. Abandonnée par ses sous-traitants, dont Siemens, la firme aurait du mal à remplir ses obligations.

Malgré l’avancement du projet, de nombreuses voix s’élèvent en Grande-Bretagne. Certains regrettent l’absence d’entreprises britanniques dans la sélection restreinte effectuée par les autorités. D’autres encore évoquent le lieu de conservation des données ou encore le nombre d’emplois créés pour les Britanniques.

Il s’agit également d’éviter le fiasco du passeport biométrique britannique, cracké plus vite que son ombre

Les premières cartes devraient être délivrées courant 2008 pour les ressortissants étrangers, puis en 2009 pour les Britanniques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur