Carte Vitale : une mise à jour simplifiée arrive

Cloud

Tout le monde en France connaît la carte Vitale. Mais on a tendance à oublier l’infrastructure qui l’accompagne ainsi que la quantité de données qu’il faut gérer pour satisfaire les 48 millions de détenteurs

195.000 professionnels de santé sont amenés à télé-transmettre quotidiennement des données aux caisses d’assurance maladie. Au bout du compte, plus d’un milliard de feuilles de soins électroniques leur sont envoyées chaque année.

La transmission de ces données ainsi que la messagerie de l’assurance maladie faisaient l’objet, jusqu’au 1er novembre 2004, d’une concession de service public octroyée à Cegetel, après appel d’offres. Mais depuis cette date, tout le trafic de feuilles de soins électroniques a basculé vers une nouvelle infrastructure de télétransmission : le “réseau Sésam-Vitale”. Suite à un nouvel appel d’offres lancé en début d’année, deux nouveaux opérateurs se retrouvent désormais aux commandes : Atos Wordline, filiale du groupe Atos Origin pour la messagerie, et France Télécom Transpac pour le réseau. Cette nouvelle infrastructure de télécommunication, dont le coût de fonctionnement serait significativement plus faible que celui de la précédente, ne constitue qu’une étape dans un vaste chantier auquel s’est attelé le GIE Sésam-Vitale, organisme chargé de la mise en ?uvre technique du programme Sésam-Vitale. Le point d’orgue de ce programme est la mise en ?uvre de la nouvelle carte Vitale: sa diffusion est prévue pour fin 2006. Une mise à jour par les pharmaciens En attendant, une autre étape vise à simplifier la mise à jour de ces cartes Vitale. Aujourd’hui cette démarche est encore relativement fastidieuse. Il faut en effet se rendre dans un hôpital ou un centre de la Sécurité Sociale et insérer sa carte dans l’une des 6.000 bornes existantes. Conscient du fait que cette mise à jour n’est pas pratique pour les quelque 48 millions de porteurs de cartes Vitale et que la technologie Videotex utilisée par ces bornes est dépassée, le GIE Sesam-Vitale a décidé de changer de dispositif. Désormais, la mise à jour pourra se faire chez les pharmaciens. Quatre appareils qui permettent de lire et de mettre à jour la carte Vitale ont déjà été homologués par le GIE : le Telfix 100 (société Tellfix), le Point Xiring (société Xiring), le Vitallio (société Sephira) ainsi que le VidéoTel Santé (société Call Image). D’ailleurs, à l’occasion des Sésames 2004 qui ont récompensé les innovations en matière de cartes à puce, c’est le Point Xiring qui a emporté le trophée de la meilleure application Santé. Les pharmaciens commencent progressivement à se doter de ces appareils. Pour le moment, quelques milliers d’entre eux ont franchi le pas. Car le véritable coup d’envoi ne sera effectif que le jour où le gouvernement signera le décret qui officialisera l’aide prévue aux pharmaciens qui choisiront de s’équiper. Chacun l’a constaté: la pharmacie est en crise en France!…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur