Cartes 2006 : le monde de la carte à puce se porte bien

Sécurité

L’édition 2006 du salon consacré à la carte à puce confirme la bonne santé du
secteur. Au bilan: pas de nouveauté fracassante cette année, mais des
innovations en grand nombre

Le Salon Cartes 2006 a fermé ses portes ce jeudi 9 Novembre. Il a pu confirmer la bonne santé du secteur. Le marché est toujours « tiré » par ses 2 secteurs de prédilection : les télécoms et la banque. Ce dernier est celui qui présente le plus fort taux de progression (20% par an). Il profite d’une convergence dans les normes (EMV) et du déploiement du sans-contact. En revanche, l’adoption « culturelle », en particulier pour le paiement en ligne, est plus longue a se mettre en place que la faisabilité technologique.

Du coté des fabricants et des équipementiers, la course à la performance et à l’intégration continue, et les outils de test doivent suivre la complexité grandissante des objets qu’ils doivent évaluer?

Concernant la carte elle-même, verra-t-on se développer l’adoption de supports aux formes nouvelles ? Il serait temps ! Devrions-nous rester indéfiniment sur une identité visuelle datant de plus de 20 ans ? on pourrait penser que non, au vu de certains modèles présents au Salon :

(photos AFPC)

Hélàs, ce ne sont là que des modèles de cartes « scratch » (recharges à gratter). Pourtant, en Espagne et en Chine, et grâce à la généralisation du sans-contact, ce genre de modèle est déjà en service même pour les cartes à puce. La personnalisation, clé de tout succès (nous disent les fabricants) passera bien par là même chez nous, et fera un jour évoluer les contraintes de format imposées par le GIE Carte Bancaire?

Les grandes tendances applicatives, quant à elles, se confirment :

· Développement inéluctable du sans-contact

· Evolution de la carte Sim

· Applications multimedia

· Développement des dispositifs d’authentification forte

Si l’édition 2006 n’a pas vu de nouveauté révolutionnant le marché, certaine s sociétés, souvent de petite taille, méritent nettement l’attention. Nous en citerons deux :

INNOVATRICS, émanation de l’ENST, qui a développé un système d’authentification par reconnaissance d’empreinte digitale, capable de traiter jusqu’à 600 000 comparaisons d’images par seconde,

INSIDE CONTACTLESS, société créée il y a 10 ans à Aix-en-Provence, leader mondial en termes de performances dans les plate-formes à micro-processeurs dédiées aux applications sans-contact.

Rendez-vous à Cartes 2007 pour confirmer ces tendances?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur