Catastrophe annoncée pour le prochain noyau Linux

Logiciels

Des modifications apportées à la version de développement du noyau Linux font tomber dramatiquement les performances des applications. La communauté est en alerte.

Selon le site Phoronix, le développement de la prochaine version du noyau Linux, la 2.6.35, irait droit au désastre. Les chiffres mesurés par Michael Larabel sont en effet assez alarmants. De fait, ils montrent une forte baisse des performances des versions courantes du noyau. Les tests sont menés sur deux machines Intel Atom pourvues respectivement de kernels 32 bits et 64 bits.

Pour résumer, tous les tests montrent une nette baisse des performances, qui peut atteindre 47 % sous Apache, 40 % avec 7-Zip, 50 % pour PBZIP2, 30 % sous FFmpeg, etc. Les NAS Parallel Benchmark (NBP) de la NASA donnent des résultats encore plus inquiétants, les performances étant carrément divisées par trois. Michael Larabel a vérifié ses résultats sur une machine pourvue d’un processeur Core i7 Q720 : chute de -15,7 % avec x264 et de -23,3 % avec 7-Zip. Le score au test NBP est divisé par vingt !

Une baisse temporaire des performances n’est pas anormale pour un logiciel en cours de développement. Toutefois, une telle situation est presque une première dans les annales du noyau Linux 2.6, les développeurs prenant en général soin de ne pas accepter de patches ayant de tels effets délétères. Visiblement, ce problème était totalement passé inaperçu. Fort heureusement, la vigilance de Michael Larabel a permis de mettre la puce à l’oreille des développeurs.

Notez que d’autres problèmes ont été constatés par les développeurs Linux, certains processus occupant plus de temps processeur que précédemment. Il est tout à fait possible que ces soucis soient à l’origine de cette baisse des performances du noyau Linux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur