Cdiscount inaugure la VOD gratuite mais…

Cloud

…avec une offre bridée et limitée

Cdiscount a décidé de se démarquer pour son nouveau service de VOD (vidéo à la demande) lancé ce mercredi. Alors que la concurrence a adopté un modèle économique basé sur le paiement à l’acte, la filiale du groupe Casino a opté pour un modèle totalement gratuit financé par la publicité. De quoi s’imposer sur un marché déjà bien encombré ?

Peut-être. Mais l’offre semble dans un premier temps assez limitée. On y trouve seulement trois ou quatre films par semaine et pour le moment, peu de nouveautés sont disponibles. Par ailleurs, les téléchargements gratuits sont limités à 30.000. Traduction, au-delà de ce seuil, le film est retiré du service.

Enfin, les fichiers sont bridés : ils sont dotés du DRM de Microsoft, et sont lisibles uniquement avec Windows Media Player. Par ailleurs, on ne peut accéder à l’offre qu’à travers Internet Explorer sous Windows (2000, XP et Vista).

Petite consolation, contrairement aux sites concurrents où un film ne peut être visionné que 48 heures, sur Cdiscount, le film est visible pendant 15 jours et peut être lu autant de fois que voulu.

Néanmoins, les limites du service pourraient refroidir les cinéphiles, notamment au niveau du catalogue. Mais Cdiscount entend capitaliser sur sa grosse audience, 6,5 millions de visiteurs uniques par mois, pour faire décoller son service. C’est avec cet argument que le cybermarchand compte séduire les annonceurs, pierre angulaire de son service.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur