Ce que Linux doit à Tux

Régulations

Les milliers de lignes de codes ne feront pas la fortune de Larry Ewing, ni d’ailleurs Tux qui, pourtant, porte haut les couleurs de la communauté Linux

Qui donc est Tux ? La question peut paraître ridicule aux membres avertis de la communauté Linux auxquels la réponse n’échappera pas. Mais qu’en est-il pour les autres, pour la majorité des individus qui le côtoient, mais ignorent tout de lui, jusqu’à son nom ?

Inutile de jouer plus longtemps le suspens? Tux est le surnom du logo mascotte de Linux, le célèbre pingouin ! En 1996, Linus Torvalds s’inquiétait d’apporter à la communauté des utilisateurs de Linux – le système d’exploitation qu’il a développé – une identité qui leur permettrait de se réunir derrière une bannière commune. Les professionnels ne souhaitaient pas de logo imagé, mais fidèle à l’esprit ‘open’ qui a présidé à son développement, son créateur ne l’entendait pas ainsi. L’idée d’adopter un animal pour emblème de Linux s’est imposée lors d’un forum sur le noyau de Linux. Encore faillait-il trouver l’animal. Albatros, aigle, renard ? Une idée s’est rapidement imposée à Linus Torvalds, sans doute lors d’un voyage en Australie où il avait subi l’attaque de l’un d’entre eux? un oiseau ! C’est là qu’entre en jeu Larry Ewing. Jeune diplômé universitaire de 22 ans, spécialiste d’ingénierie électrique, il se lance sur son GNU Image Manipulation Program (GIMP) et dessine un pingouin qu’il propose librement. L’oiseau répond point par point à la description que Linus Torvalds a fait de l’oiseau idéal pour logo de Linux. Depuis, Tux, dont le nom serait l’acronyme de ‘Torvalds UniX‘, a fait le tour du monde, devenu l’emblème d’un système d’exploitation Linux, de la communauté qui l’emploie, ainsi que d’une forme de lutte en faveur de l'”open source” face à Microsoft. Développeur Linux chez Ximian, une société récemment acquise par Novell, c’est moins par ses lignes de code que Larry Ewing s’est fait connaître, que par ses dessins. En plus de Tux, il a dessiné le singe logo de Ximian ! Une paternité qu’il faut lui reconnaître, car adhérant à la mode ‘open source’, il a joué le jeu avec son pingouin. Et ni les T-shirts, ni les tasses, ni les peluches, ni même les mégga-campagnes publicitaires d’IBM ne lui auront rapporté la moindre royalty?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur