CeBIT: vastes programmes pour l’IPTV et TV mobile

Régulations

L’Allemagne, toute entière – Etat fédéral et Länder – se mobilise pour
d’ambitieux programmes de déploiement de la TV sur Internet et sur les mobiles.
C’est une manne pour Alcatel-Lucent, Thomson, entre autres… Et un modèle pour
les pays proches comme la Slovaquie

Hanovre.- En mai prochain, un énième programme pilote de TV sur Internet démarrera à Kassel. Il est révélateur de la forte mobilisation des acteurs.

Ainsi, le FAI Arcor s’est lancé dans la course. Il est devenu en quelques années l’un des tout premiers acteurs ADSL en Allemagne, avec 2 millions d’abonnés

et un chiffre d’affaires qui a grimpé en flèche (1,57 milliard d’euros sur les neuf mois de son année fiscale au 31 dec. ).

Parmi les opérateurs chefs de file, on trouve 1&1, HanseNet et bien sûr, l’opérateur historique, Deutsche Telekom qui a été le premier à investir ce créneau et qui a investi massivement dans un nouveau réseau de fibres optiques VDSL, offrant des débits de 50 Mbits/s. C’est ce réseau à très haut débit qui supporte le service T-Home, que l’opérateur compte élargir à tous ses abonnés ADSL.

Pourquoi cet engouement? Une étude circule ici, signée Goldmedia (Berlin), qui prédit qu’en 2010 la manne publicitaire de la TV via Internet dépassera les 260 millions d’euros. Une autre société d’études, Mercer Management Consulting, tout aussi optimiste (“Stratégie de réussite pour les opérateurs de ‘triple play’) prévoit 20 millions d’abonnés ADSL en Allemagne.

Non loin de là, en Slovaquie, l’opérateur Slovak Telekom, appartenant au groupe Deutsche Telekom, vient de lancer un service IPTV commercial , une solution de bout en bout.

Il s’agit d’une offre “complète IPTV, Internet haut débit et téléphonie sur IP). Elle s’inscrit dans la suite de services Magio.

La solution repose sur l’infrastructure d’accès haut débit sur IP et la solution complète d’intégration de services et de vidéo de bout en bout d’Alcatel-Lucent. Elle repose sur la plate-forme logicielle IPTV Edition de Microsoft.

Avec MagioTV, les clients de T-Com en Slovaquie peuvent désormais recevoir la télévision ainsi que la vidéo à la demande (VoD) et disposer d’une fonction d’enregistreur vidéo personnel (PVR).

2O millions de mobiles TV en 2010? Le Salon CeBIT s’affiche comme une vitrine pour le futur de la TV mobile. Selon l’association BITkom (Association fédérale de l’informatique, des télécoms et nouveaux médias), la TV sur mobile devrait être accessible sur tout le territoire allemand en 2007. Et en 2010, 20 millions de terminaux mobiles intégreraient la fonction de réception “télé” – ce qui représenterait 6 milliards d’euros d’investissements.Selon Ericsson Deutschland, dès 2008, un européen sur trois consommera des images TV sur un terminal mobile.L’Allemagne suit de près les initiatives pilotes lancées en Italie, où la norme de transmission DVB-H (digital video broadcasting – handhelds) aurait déjà conquis 100.000 ‘mobilnautes’ en quelques mois.Des tests sont actuellement menés à Berlin. La BDDW, Fédération fédérale de l’économie numérique BVDW, incite activement au développement de ce nouveau service: les fréquences DVB-H, pour l’essentiel, ont déjà été réparties. Hambourg a montré l’exemple en parvenant rapidement à un consensus entre les opérateurs, les exploitants de réseaux mobiles et l’autorité de régulation. Les Länder ont le feu vert pour commencer les procédures de distribution des fréquences.Les constructeurs de terminaux, dont Samsung, se mobilisent également et présentent déjà des prototypes “image dans l’image”, permettant de suivre deux programmes simultanément.L’alternative des canaux de radio numérique L’Allemagne se caractérise également par la spécificité de son vaste réseau radio numérique – dont l’expansion a été largement suscitée par la récente Coupe du Monde de Football. L’infrastructure DAB (Digital audio broadcasting) repose principalement sur le satellite. En particulier l’accès via les mobiles et via Internet aux radios sans publicit é suscite un grand intérêt sur tout le territoire.Une société comme MFD (Mobiles Fersehen Deutschland) préparent des terminaux mobiles mixtes “radio/TV”.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur