Cegetel dit non à LDCom

Cloud

La filiale du groupe Louis Dreyfus aurait bien fusionné ses activités fixe avec celles de Cegetel

“Si Cegetel était en vente, nous serions prêts à casser notre tirelire”. Tel est le message martelé depuis plusieurs mois par Jacques Veyrat, président de LDCom. Il faut dire que l’opérateur, propriété du groupe Louis Dreyfus, accumule depuis deux ans les acquisitions d’opérateurs alternatifs (cinq en 18 mois). Au point de devenir aujourd’hui un acteur incontournable du marché. Mais LDCom veut aller plus loin avec le “joyaux” Cegetel, premier opérateur privé français qu’il pourrait fusionner avec son propre service fixe: 9Telecom. Malgré les difficultés de son propriétaire Vivendi Universal, Cegetel vient de repousser l’offre de LDCom. Ce dernier estimait qu’un tel rapprochement aurait permis de constituer une alternative solide face à France Telecom et dégager ainsi plus de rentabilité. Mais pour LDCom il faudra attendre, ou se tourner vers un autre opérateur comme Tele2 ou encore Completel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur