Cegetel et Alcatel testent des accès SHDSL à 8 Mbps

Réseaux

En partenariat avec Alcatel, une première connexion DSL pour échanger des données à très haut débit: 8 Mbps. Apparemment, c’est concluant!

Une liaison “pilote” vient d’être installée entre Lyon et à Paris: elle permet de valider des débits jusqu’à 4 fois supérieurs à ceux des services DSL standard. Selon les responsables de l’opération, ”

c’est une première pour un opérateur télécoms en France“. La solution développée consiste à agréger 4 paires de cuivre fonctionnant chacune sur la technologie SHDSL (2 Mbps par ligne) en une seule liaison à 8 Mbps. Cette mutualisation est rendue possible par l’exploitation simultanée de la technologie SHDSL (1) couplée à la technologie IMA (2). Ces technologies sont intégrées dans les modems clients. Les équipements DSL d’Alcatel (commutateurs DSLAM) répartis au sein du réseau peuvent supporter la bande passante de 8 Mbps, et au delà. Cette première liaison SHDSL à 8 Mbps a déjà permis à Cegetel et Alcatel de confirmer des performances réseaux optimales et en particulier, un délai de transit aller et retour des données inférieur à 20 millisecondes -seuil confortable, par exemple, pour établir des communications vocales en IP). “Cette solution, une fois validée et industrialisée, permettra aux entreprises de bénéficier d’un moyen économique et facile à mettre en oeuvre pour interconnecter leurs sites à des débits de 8 Mbps, en remplacement de multiples liaisons louées ou de fibres optiques. Elle est d’autant plus compétitive qu’elle s’appuie sur des équipements DSLAM d’Alcatel déjà en place dans l’infrastructure DSL de Cegetel“, explique le communiqué. Petit lexique:

(1) SHDSL: Single pair high speed digital suscriber line : technologie de transmission de la famille des liaisons xDSL permettant d’augmenter les capacités d’une ligne téléphonique (paires de cuivre torsadées) pour y faire circuler des données à des débits pouvant atteindre 2,3 Mbps symétriquement, c’est à dire vers le serveur comme vers le poste client. (2) IMA: Inverse multiplexing ATM: technologie de multiplexage qui permet de grouper des lignes ATM en une seule interface ATM (= Asynchronous transfer mode, technologie de transmission de paquets de données de taille standard ou ‘cellules’ dans un maillage de commutateurs /routeurs à très haut débit).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur