Cegetel et Neuf Telecom sur le point de se marier

Cloud

L’annonce des bancs pourrait se faire ce mercredi annonce la Tribune

Cette fois, les deux familles semblent avoir réglé leurs différends. Le mariage très attendu entre Cegetel, fille aînée du groupe Vivendi et Neuf Telecom, fils préféré du groupe Louis Dreyfus est sur le point d’être annoncé. Depuis le temps qu’on en parlait!

Selon la Tribune de ce mardi, qui cite des sources concordantes, le rapprochement entre ces deux acteurs majeurs de l’Internet français et de la téléphonie pourrait être officialisé après la tenus d’un conseil d’administration extraordinaire qui aura lieu ce mardi. Début avril, la presse évoquait déjà la fin du mois d’avril comme date possible. Une information confirmée par Jacques Veyrat, président de Neuf Telecom, qui a déclaré mardi qu’une annonce concernant une fusion d’ici la fin de semaine était de l’ordre du possible. Côté dote, le mariage se ferait par échange de titres et par apport en cash. Les actionnaires de Neuf Télécom détiendraient 70% du capital de la nouvelle entité. Les deux tourtereaux ont donc décidé de se donner une nouvelle chance. Ils ont déjà discuté mariage l’an dernier mais les discussions avaient alors achoppé sur des questions de direction de la nouvelle entité. Cette fois, face à un marché qui se consolide à grande vitesse, plus question de perdre du temps. Ce mariage est avant tout de raison. Les deux opérateurs se battent sur le même terrain: téléphonie fixe et ADSL ; et sont pénalisés par la guerre des prix et une concurrence fragmentée. Cegetel et Neuf Telecom s’uniraient donc dans l’ADSL afin de venir titiller la deuxième place de Free. Ce dernier compte plus d’un million d’abonnés à l’Internet rapide tandis que Cegetel en possède plus de 300.000 et Neuf, environ 540.000. Selon les patrons des principaux FAI, il restera à terme environ trois à cinq acteurs contre environ 10 aujourd’hui. Telecom Italia s’est emparé de Tiscali France et progressivement, les plus faibles disparaissent: la Poste, Oreka… Par ailleurs, les coûts faramineux du développement technologique de l’activité ADSL, et le coût d’acquisition toujours plus élevé des abonnés, expliquent aussi cette volonté pragmatique. Sur le marché de la téléphonie professionnelle, le rapprochement répond également à une évidence. Neuf Telecom et Cegetel occupent les deuxième et troisième places derrière France Télécom. Déjà un rapprochement a eu lieu début mars entre Neuf Telecom et SFR, la branche téléphonie mobile du groupe SFR-Cegetel, par le biais d’un accord d’opérateur mobile virtuel (MVNO) à destination de la clientèle entreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur