Cegetel: le scénario Neuf Telecom se confirme?

Régulations

Depuis quelques mois, le groupe ne fait pas mystère de son intention de s’adosser à un autre opérateur. Selon Les Echos, les scénarios se resserrent et celui d’un rapprochement avec Neuf Telecom (LDCom) reste plausible

La liste des opérateurs qui pourraient être intéressés par l’activité “téléphonie fixe” de Cegetel (donc hors SFR) est assez longue: Completel, Free, Tele2, voire l’Italien Tiscali.

Mais la solution d’une fusion avec Neuf Telecom (groupe LDCom) fait partie des scénarios les plus plausibles, afin de conforter un numéro deux des télécoms solide, derrière France Télécom. Car une entrée en Bourse d’un tel consortium serait possible en 2005, sans exclure l’implication d’opérateurs historiques étrangers (comme Telecom Italia?). Cela dit, une objection de taille demeure: le p-dg de Vivendi Universal, Jean-René Fourtou, a déclaré, il n’y a pas si longtemps qu’il n’entendait “pas sortir du téléphone fixe” et qu’il voulait rester “le premier actionnaire du nouvel ensemble“. Or, seul le groupe LDCom serait ouvert à un tel compromis: SFR Cegetel conserverait 32,5%, LDCom (Louis Dreyfus) 20% environ, et la SNCF 17,5%. Il resterait 30% “ouverts”. Une incertitude subsiste pour ce scénario: la position de la SNCF, qui détient toujours la minorité de blocage. C’est Goldman Sachs qui travaillerait sur le dossier, côté SFR Cegetel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur