Cegid célèbre ses 20 ans avec un retour à la rentabilité

Cloud

Le premier semestre 2003 est de bon augure pour le groupe français champion des progiciels financiers et de gestion. Le résultat net marque la sortie de l’ornière au moment où sa stratégie de croissance externe commence à porter ses fruits

La crise serait, là encore, réléguée au passé. Des indices encourageants s’ajoutent aux bons chiffres des six mois écoulés. Par rapport au 1er semestre 2002, le chiffre d’affaires reste quasiment étale à 60,3 millions contre 59,6%. En revanche, le résultat net redevient significatif à 1,6 million d’euros (contre 200.000 euros l’an passé, même période). Dans ce chiffre, l’apport des sociétés récemment acquises (Data Bretagne, Technilog Informatique et NS Informatique) a été de 0,5 million d’euros.

D’où la justification du dernier achat, annoncé ce 2 octobre: Logam Informatique, un éditeur- distributeur de progiciels fiscaux et financiers (Profin et Editaxe) qui revendique un chiffre d’affaires de 2,4 millions pour plus de mille sites installés. “Notre objectif d’amélioration de la rentabilité a ainsi été dépassé“, se félicite Jean-Michel Aulas, p-dg. Dans ses nouvelles orientations, on retient notamment que Cegid va accentuer son virage vers la distribution indirecte amorcé il y a deux ans. Le groupe fait ainsi face frontalement à Sage, mais également, depuis peu, à SAP qui vient de décider de s’orienter vers les PME grâce, là encore, à un réseau de distribution. Cegid estime que plus de 80% des entreprises ayant un chiffre d’affaires supérieur à 15 millions d’euros sont clientes. Un partenariat de développement .Net avec Microsoft

Cegid a signé le 18 septembre dernier sa participation au programme TAP (

Technology Adopter Program) pour la future plate-forme technologie MBF, Microsoft Business Framework, dans l’environnement .Net Pour l’heure, un seul autre éditeur européen aurait accédé à ce programme de développement piloté par Microsoft. Cette signature intervient à l’heure où la concurrence s’aiguise sur le créneau de l’offre de progiciels “métiers”, ERP, SCM… Ainsi, SAP vient de se positionner contre Sage et Navision (société acquise cette année par Microsoft).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur