Cegid, trentenaire, crée sa fondation pour l’entreprenariat

CloudRégulations

L’éditeur lyonnais Cegid, qui vient de fêter ses 30 ans d’activité dans le logiciel de gestion, va inaugurer sa fondation pour l’entrepreneuriat. Sa cible : les jeunes pousses numériques.

Référence du logiciel de gestion, Cegid a célébré mardi 18 juin ses 30 ans en présence de nombreuses personnalités, dont Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, et annoncé la création de la « Fondation Cegid pour l’entreprenariat ».

Pour Jean-Michel Aulas, président-fondateur de l’éditeur lyonnais, il s’agit avant tout de « soutenir les entrepreneurs qui créent et se développent dans la durée et produisent de la valeur pour tout le tissu économique français, en particulier en matière d’emploi ».

Jusqu’à 2 millions d’euros investis

Opérationnelle d’ici la fin de l’année 2013, la Fondation Cegid entend centrer son action sur la création d’entreprises numériques en Rhône-Alpes. La région est, après l’Île-de-France, la deuxième pour le secteur des logiciels et services informatiques avec plus de 15.000 salariés, 10.000 acteurs économiques et plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires (source : MIPRA – compétences & territoires 2013).

« Dès la création de Cegid [le 18 juin 1983], suivie de l’introduction en bourse en 1986, nous avons bénéficié d’un environnement et d’un soutien de l’ensemble de l’écosystème […]. Aujourd’hui les jeunes entreprises françaises rencontrent des difficultés à trouver les soutiens nécessaires et à lever les fonds indispensables pour se transformer de petite entreprise en entreprise de taille intermédiaire (ETI) puis en grand groupe », a déploré Jean-Michel Aulas.

Pour y remédier, la fondation devrait investir, dans les cinq ans, de 1 à 2 millions d’euros dans 10 à 20 start-ups.

Cegid fait le choix de la BI et du Cloud

Cegid emploie 2100 collaborateurs, compte plus de 100 000 sites clients et 400 000 utilisateurs dans 75 pays.

L’entreprise, dont la direction générale est assurée par Patrick Bertrand, a généré un chiffre d’affaires 2012 de 258,1 millions d’euros, en baisse de 2,2% sur un an. Toutefois, l’activité édition de logiciels s’est maintenue grâce aux performances du SaaS et aux contrats de maintenance.

Les axes de croissance de Cegid pour 2013 sont : la mobilité, la business intelligence et le cloud.


Voir aussi

L’AFDEL accueille vingt nouveaux éditeurs de logiciels


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur