Marilyn, un datacenter vert aux portes de Paris

DatacentersRéseaux

Celeste va installer ses bureaux dans son nouveau datacenter Seine et Marnais. L’ensemble sera optimisé pour consommer un minimum d’énergie et réutiliser au maximum la chaleur générée par les serveurs.

Le fournisseur d’accès à Internet Celeste dévoile aujourd’hui son nouveau datacenter, Marilyn, qui formera également son nouveau siège social. Ce centre informatique se veut un modèle en terme de gestion de l’énergie. « On a l’impression qu’Internet c’est virtuel, mais pas du tout, c’est réel : hommes, machines, bâtiments, datacenters… Et autant être honnête, le Green IT reste encore une utopie », explique Nicolas Aubé, président de Celeste et inventeur du concept Marilyn.

D’une surface de 600 m², ce datacenter proposera un PUE de 1,3. Le PUE, ou Power Usage Effectiveness, précise le rapport entre la quantité d’énergie consommée au total et celle effectivement utilisée par le matériel informatique. Il s’agit donc d’un indice de mesure de l’efficacité énergétique des datacenters. Selon Celeste, un PUE de 1,3 permettra à Marilyn de consommer 35 % d’énergie en moins qu’un centre informatique traditionnel.

L’utilisation d’un système de refroidissement par apport d’air extérieur évitera de recourir à des climatiseurs. Mieux, le site sera construit verticalement afin de faciliter la circulation d’air. Enfin, l’air issu du datacenter servira à chauffer les bureaux de la compagnie, situés dans les étages supérieurs du bâtiment. Des astuces simples qui permettront d’économiser un maximum d’énergie.

La compagnie promet de dévoiler plus de détails sur cette réalisation lors du congrès Green City, qui se déroulera les 20 et 21 janvier 2011 à la Cité Descartes de Marne-La-Vallée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur