CentOS change de braquet : et maintenant ?

LogicielsOpen Source
Red Hat CentOS Stream

Quelles distributions pour remplacer CentOS, que Red Hat abandonne au profit d’une version upstream de RHEL ?

Oracle, à la bonne heure pour remplacer CentOS ? Le groupe américain s’y montre en tout cas candidat.

Son alternative, qu’il distribue depuis 2006 sous licence GNU, se fonde elle aussi sur le code de Red Hat Enterprise Linux (RHEL). Plus précisément sur celui de la version stable, avec 24 heures de délai pour les correctifs, 5 jours pour les updates mineurs et 3 mois pour les releases majeures.

Depuis ses origines*, CentOS suivait ce même modèle downstream (en aval de RHEL). Red Hat, qui a la main sur le projet depuis 2014, avait inauguré l’an dernier une variante upstream. Nommée CentOS Stream, elle fait office de bêta pour RHEL… et ne présente donc pas la même stabilité.

Jusqu’alors, Red Hat avait maintenu les deux distributions. Mais voilà qu’il vient d’annoncer son intention de se concentrer sur CentOS Stream.
Le support de CentOS 7 ira bien jusqu’au terme initialement prévu, à savoir mi-2024. C’est pour les utilisateurs de CentOS 8 que le temps presse : cette version sera abandonnée fin 2021.

Rocky Linux qui monte

Ubuntu, Debian, openSUSE… Bien des noms sont cités comme remplaçants potentiels. Des initiatives communautaires émergent en parallèle. À commencer par Rocky Linux, un fork voulu « 100 % compatible ». Il est monté, ce week-end, au plus haut de la liste des projets populaires sur GitHub. À la baguette, l’un des artisans de CentOS : Gregory Kurtzer.

Rocky Linux logo

Autre fork à suivre : celui que préparent les créateurs de CloudLinux OS. Ils en annoncent une première version au 1er trimestre 2021, fondée sur RHEL 8.
HPE aussi propose une distribution downstream : ClearOS. Elle repose toutefois sur RHEL 7. Le groupe américain la met à disposition en édition communautaire et en option pour ses serveurs ProLiant.

Unix Linux

tableau Linux

* CentOS était, à l’origine, une build de CAOS Linux, projet lancé par Gregory Kurtzer. En juin 2006, il avait absorbé le code de Tao Linux, clone de RHEL.

Illustration principale ©

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT