Centro : Palm aurait pu mieux faire

Régulations

Le Centro symbolise le geste de Palm vers le grand public. La rédaction de silicon.fr a testé le mobile. Résultat mitigé

Moins austère que ses confrères destinés au monde professionnel, la coque noire et gris du Centro, très agréable au touché, permet au combiné de jouer dans la cour des mobiles grand public.

Rapide à l’allumage, la mise en marche du mobile est indéniablement l’un de ses points forts. Son interface, assez complète permet d’accéder rapidement à l’ensemble des fonctions du combiné.

La fonction SMS, très prisée par la cible visée, propose un affichage des messages courts proche de celui des messageries instantanées, ce qui permet de ne pas perdre le fil d’une conversation (cette fonction était déjà disponible sur les Treo du fabricant).

Son écran tactile assez large, offre une qualité et un confort appréciable pour les yeux. Avec 65.000 couleurs, le rendu des photographies est plus qu’honorable.

Le terminal propose un portail Web préintégré qui inclut un éventail de sites assez intéressant : ESPN, MySpace, Google, Wikipedia, FlickR, Facebook ou encore Hotmail.

La fonction MP3, accessible avec l’application embarquée « Pocket Tunes » finit d’ancrer le combiné dans le monde du grand public.

Des points faibles

Le combiné déçoit en revanche sur certains points. Il faut un peu de temps pour une prise en main efficace, notamment pour les novices. La touche centrale, sensée faciliter la navigation n’y change pas grand-chose. Le clavier, azerty, complet, certes, est constitué de touches bien trop petites pour permettre une utilisation efficace. L’arrondi des touches destiné à améliorer la frappe n’aide pas vraiment. L’écran tactile constitue un recours agréable. Mais pas tout le temps.

En effet, il reste parfois bloqué lors de la réception d’un appel. Résultat, il est nécessaire d’éteindre le combiné puis de le redémarrer. Dommage pour un élément sensé faire la différence avec les mobiles des autres fabricants. Est-ce du a l’OS de Palm ? Difficile à dire. Toutefois, le défaut s’avère assez gênant pour être noté.

La faible capacité de stockage embarquée (64 Mo) ne fait pas honneur à la fonction baladeur du mobile. Heureusement, l’ajout d’une carte mémoire de 4 Go permet d’y remédier.

Avec ses fonctions professionnelles (synchronisation, agenda, Word, Excel etc.), le mobile constitue toutefois une entreprise honorable, capable d’attirer des clients désireux d’essayer un smartphone à un petit prix.

Un ballon d’oxygène pour Palm Depuis son lancement, en septembre 2007 aux États-Unis et en mars 2008 en France, plus d’un million d’exemplaires du Palm Centro ont été écoulés. C’est un joli succès pour ce smartphone ultra économique (299 euros sans abonnement, 49 euros en France avec un abonnement Orange).Pari réussi pour Palm ? La réponse est difficile à donner aujourd’hui. De fait, il est probable (mais pas certain) que la marge appliquée sur ce produit n’est guère élevée. Il faudra donc attendre les résultats du prochain trimestre pour constater les effets de la ‘tornade’ Centro sur les finances de la compagnie qui pour le moment ne sont pas au beau fixe.

sanstitrepalm_centro.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur