CES 2007 : Visa lance sa plate-forme de paiement pour mobiles

Logiciels

Profitant du CES de Las Vegas, l’américain annonce le lancement de sa
plate-forme de paiement pour les terminaux mobiles

Le transformation du mobile en portefeuille électronique est de plus en plus une réalité. Lors du CES, le groupe a déclaré “poser les fondations” pour un déploiement commercial mondial des systèmes de paiement sans contact pour les mobiles équipés de composants NFC (Near-field Communications).

Rappelons que ce terme de NFC désigne une technologie similaire à la technologie RFID (Radio Fréquence Identification).

L’utilisation des NFC sur cette plate-forme va permettre la mise en place de nombreux outils permettant une collaboration renforcée entre les services financiers et les fabricants de mobiles.

Patrick Gauthier, senior vice-président de l’innovation chez Visa a déclaré “le lancement de cette plate-forme est un événement important pour notre industrie”.

Pour Gerhard Romen, Directeur du programme NFC de Nokia a pour sa part indiqué “cette plate-forme est vraiment un pas de géant pour le développement du NFC mobile.”

Ronen souhaite que les revendeurs réalisent les avantages de cette technologie notamment en matière de sécurité.

Pour l’instant, le NFC est surtout utilisé en Asie, des opérateurs comme NTT DoCoMo ont lancé des systèmes de paiement sans contact pour mobiles dès 2005.

Nokia et Visa ont déjà commencé à tester cette technologie avec notamment une expérimentation en Malaisie l’an dernier.

Reste que le déploiement de cette solution ne se fera pas du jour au lendemain, selon Ronen, les tests vont se poursuivre en 2007 et le NFC devrait se généraliser vers 2009.

En France, outre les expérimentations de la RATP avec Biuygues Telecom, NRJ Mobile a lancé en octobre dernier une solution de paiement par mobile avec le CIC-Crédit Mutuel.

Le MVNO qui parle de “révolution”… a lancé un test en grandeur nature à Strasbourg où 200 clients de la banque et de l’opérateur virtuel seront équipés d’un combiné dédié.

Ce dernier fourni par Sagem (my700X) est équipé d’une puce sans-contact NFC et d’une application de paiement développée par EuroCard / MasterCard intégrée dans la carte SIM. Le commerçant sera doté d’une borne de paiement dédié (fournie par Sagem). 50 boutiques sont équipées.

Concrètement, le client présente son mobile devant la borne et tape un code secret, censé garantir la sécurité de la transaction. En effet, l’application de paiement répond au standard EMV (Europay, Mastercard, Visa), adopté mondialement afin d’offrir une sécurité maximale aux porteurs, aux commerçants et aux banques.

Sur l’écran du combiné apparaît ensuite le montant de la transaction. Le paiement est confirmé par une nouvelle présentation du mobile devant la borne.

La banque souligne que ce système est identique à celui utilisé pour les cartes bancaires (rapidité, sécurité, coût) sauf qu’il n’y pas de contact entre le mobile et la borne. Il s’applique pour tout type de montant.

Si l’idée a de quoi séduire, sa réussite dépend de nombreux facteurs. Un maximum de commerçants devra être équipé pour éviter le fiasco de Moneo (porte-monnaie électronique rechargeable). L’échec de ce système illustre aussi les freins psychologiques générés par l’argent virtuel. D’un autre côté, le fait que 80% des Français ne quittent par leurs mobiles plaide en la faveur du développement rapide de ce type de solutions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur