CES 2009 : Palm innove avec son nouveau smartphone, le Pre

Cloud

Ce terminal, doté du tout nouvel OS de la firme, semble accumuler pas mal d’atouts. Opération de la dernière chance ?

2009 va-t-elle être l’année de la renaissance pour Palm ? Difficile à dire mais le mythique fabricant de PDA, largement distancé dans le marché des smartphones, frappe aujourd’hui un grand coup. Lors du CES de Las Vegas, le groupe a en effet dévoilé un nouveau terminal associé à un nouvel OS maison qui semble avoir marqué les esprits.

Le Palm Pre (prononcez Pré) est d’abord esthétiquement très réussi (voir photo) et possède des dimensions plutôt flatteuses par rapport à la concurrence (59,60 x 100 x 17 pour un poids de 135 grammes). Il est bien entendu doté d’un écran tactile (3,1 pouces), fonction quasi obligatoire pour un smartphone aujourd’hui et possède un clavier coulissant complet à l’image des BlackBerry. Il est bien sûr 3G/3G+, Wi-Fi b/g et GPS.

Clavier et écran tactile, nous avons voulu le meilleur des deux mondes“, explique, Ed Colligan, président et CEO de Palm.

Il embarque également un appareil photo numérique de 3 mégapixels, 8 Go de mémoire flash et est motorisé par un processeur Texas Instruments, le OMAP 3440. Bref, rien ne semble manquer à l’appel.

Mais c’est surtout sous le capot que le Pre se distingue. Comme prévu, Palm a profité de ce CES pour présenter un nouveau système d’exploitation maison baptisé WebOS (nom de code Nova). Principale caractéristique : un mode ‘always conected’ (les applications sont toujours connectées) et la possibilité de basculer simplement d’une application à l’autre sans avoir à en fermer une, à l’image de ce que l’on peut faire sur un PC. Le Pre est donc multi-tâche.

“Pouvoir passer d’une application à l’autre, c’est vraiment une avancée”, a souligné le PDG de Sprint, Dan Hesse, lors de la conférence de présentation: “je peux vérifier et remplir mon calendrier pendant que je suis au téléphone en haut-parleur, faire mes emails en même temps”,a-t-il expliqué.

La gestion des contacts a été simplifiée, une même application (Synergy) permet de réunir ses contacts Outloook, Facebook etc, ses rendez-vous, son agenda…

Prenant acte du succès de l’iPhone ou des récents BlackBerry, cet OS adressera tout aussi bien les professionnels que le grand public.

Cet OS utilisant des technologies comme CSS, XHTML ou JavaScript est open source et ouvert aux logiciels d’éditeurs tiers comme Android de Google ou MacOS pour l’iPhone. Déjà, Yahoo, Google et Facebook proposent des déclinaisons de leurs applications pour ce terminal.

Le Palm Pre devrait être disponible chez le troisième opérateur américain, Sprint, avant l’été. Mais le fabricant a refusé de communiquer un prix.

Reste que ce terminal semble avoir impressionné les analystes. L’action de Palm a bondi de près de 35% en séance jeudi, et gagnait encore plus de 12% dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse à 5 dollars.

Avec ce Pre, Palm espère donc renouer avec un mythique passé. Et il y a urgence. Pour son premier trimestre 2008-2009, le groupe fait état d’

une perte de 41,9 millions de dollars, contre une perte de 841.000 dollars il y a un an. Il s’agit de la cinquième perte trimestrielle consécutive pour le groupe qui a annoncé un plan de licenciements. Pour Palm, le bonheur sera-t-il dans le Pré ?

palm_pre1.jpg

palm_pre2.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur