CES 2011 : la tablette 4G PlayBook de RIM ne supportera pas la 3G

4GCloudOS mobilesTablettes

Research In Motion joue la carte du très haut débit mobile exclusivement pour sa tablette 4G PlayBook annoncée pour l’été prochain sur le réseau 4G de Sprint.

Comme nombre de ses concurrents constructeurs de terminaux mobiles, BlackBerry s’est également lancé sur le marché des tablettes. Mais alors que le premier modèle présenté, la PlayBook, pouvait décevoir avec l’absence de connectivité 3G (seul les wifi et Bluetooth sont supportés), BlackBerry a corrigé le tour à l’occasion du Consumer Electronics Show 2011 (CES 2011) de Las Vegas (du 6 au 9 janvier) avec la 4G PlayBook.

Comme son nom l’indique, la nouvelle ardoise numérique du constructeur canadien vise la très haute connectivité mobile (comme, notamment, la Xoom de Motorola ou la Cius de Cisco). Autrement dit, une tablette tournée vers les futurs besoins, l’arrivée des très haut débit mobile apparaissant tout juste sur le continent nord-américain.

Le support des réseaux mobiles de nouvelle génération constitue d’ailleurs la nouveauté essentielle, si ce n’est exclusive, de cette nouvelle tablette. Comme la précédente, la 4G PlayBook offre un écran de 7 pouces (1024×600 pixels), avec le Wifi 802.11n et Bluetooth 2.1, le supporte de la vidéo HD 1024p à projeter sur téléviseur grâce à son interface HDMI. Côté OS, c’est évidemment le multitâches BlackBerry Tablet OS (un dérivé de QNX que RIM a racheté en avril 2010) qui pilotera la tablette, laquelle supportera les dernier standards de l’industrie (HTML 5, Adobe Flash 10.1, Mobile Air, etc.). Le tout épaulé par un processeur ARM double-coeur à 1 GHz et 1 Go de mémoire vive. Le stockage SSD sera proposé en 16, 32 ou 64 Go.

Bizarrement, Research In Motion fait une croix sur la 3G, au risque de se couper de nombreux marchés géographiques (une alternative existe cependant en se servant de son téléphone BlackBerry comme modem 3G). D’où le choix de Sprint, aux Etats-Unis, comme opérateur par défaut, le plus avancé sur la 4G avec 71 villes actuellement couvertes (alors que Verizon en a annoncé 38 fin décembre) aux Etats-Unis. Et d’ici l’été prochain, calendrier annoncé de commercialisation de la 4G PlayBook, le réseau très haut débit mobile devrait s’être étendu sur le territoire.

Reste à RIM à étoffer son offre applicative. Celles de sa plate-forme App World se révélant incompatibles pour des questions de résolution d’affichage. D’où l’initiative de RIM d’offrir une PlayBook à chaque développeur qui construira une application dédiée (et validée) à la tablette. De quoi se motiver. D’autant que, gros avantage sur la concurrence, la PlayBook s’interface avec BlackBerry Enterprise Server, largement répandu dans des millions d’entreprises, et devrait donc faciliter la tâche des administrateurs pour gérer les tablettes au sein de leur organisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur