Pour gérer vos consentements :

CES 2018 : l’avenir d’AMD jalonné par Ryzen et Vega

Le cadre du CES de Las Vegas a donné l’occasion à AMD de détailler ses nouveaux processeurs et solutions graphiques.

Le fondeur a initié son retour sur le devant de la scène début 2017 grâce à ses puces Ryzen capables de rivaliser avec Intel dans le domaine des processeurs pour PC.

Sur le front des GPU, les solutions Vega sont en mesure de venir se frotter aux solutions signées Nvidia.

AMD est aussi parti à la reconquête des processeurs pour serveurs avec les puces EPYC.

En premier lieu, la gamme Ryzen va s’étoffer dès février de processeurs bureau intégrant des GPU. En avril, AMD lancera des puces Ryzen de deuxième génération. La solution graphique Vega sera proposée comme une alternative pour des laptops.

En effet, lors du lancement des Ryzen en mars 2017, seules des puces sans GPU intégrées étaient proposées.

Le lancement des moutures Ryzen Mobile offrent de nouvelles perspectives au fabricant de puces, grâce à des CPU Ryzen couplés à des solutions graphiques Vega.

Ainsi, les tous premiers APU Ryzen avec solutions graphiques seront disponibles le 12 février. Ces puces offriront la puissance nécessaire pour des jeux affichés en 1080p.

Au deuxième trimestre, c’est l’architecture Zen+ qui apportera un second souffle à la gamme Ryzen, grâce notamment à une finesse de gravure de 12 nm (contre 14 nm actuellement). Il ne s’agit toutefois pas d’une refonte de l’architecture.

Pour cela, il faudra patienter jusqu’à l’architecture Zen 2 gravées en 7 nm, qui devrait arriver en 2019. Zen 3 lui succédera ensuite en 2020.

AMD en a également profité pour donner des précisions sur la prochaine génération de GPU Vega gravée en 7 nm. Le focus sera mis sur l’apprentissage automatique (machine learning).

Mais avant cela, la gamme Vega s’agrandira en 2018 avec les GPU Radeon Vega Mobile à destination des ordinateurs portables ultrafins.

« Nous avons atteint avec succès les objectifs ambitieux que nous nous étions fixés pour 2017, faisant à nouveau d’AMD un leader de l’informatique haute performance avec l’introduction et la montée en puissance de dix familles de produits différentes », a indiqué Dr. Lisa Su, Président et P-DG d’AMD.

« C’est sur cette lancée que 2018 s’inscrit avec le portefeuille de produits le plus solide de la dernière décennie alors que de nouveaux CPU et GPU avec plus de fonctionnalités et de puissance viendront renforcer le tout nous permettant de viser un large éventail de marchés ».

(Crédit photo : @AMD)

Recent Posts

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

1 heure ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

6 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

22 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

23 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

2 jours ago