Pour gérer vos consentements :

CES 2018: Legrand entrouvre la porte de l’IA dans le bâtiment du futur

Legrand veut jouer un rôle clef dans le bâtiment connecté du futur.

Le groupe industriel français, spécialiste des infrastructures électriques et numériques, mise sur l’intelligence artificielle et l’interopérabilité pour apporter une plus-value à ses solutions connectées.

Inévitablement, cela passe par des partenariats technologiques avec des acteurs comme Amazon, Google, Apple ou Cortana.

Tous développent des technologie d’assistance personnelle avec commande vocale (respectivement Alexa, Google Assistant, Siri et Cortana) susceptibles d’intégrer les foyers connectés et plus largement l’habitat nouvelle génération.

Dans le même acabit, l’écosystème de partenariats s’etend avec Bixby du nom de l’assistant personnel de Samsung

Legrand fait partie de la délégation French Tech qui a fait le déplacement au CES de Las Vegas pour présenter sa contribution numérique dans la vision du bâtiment du futur.

Basé à Limoges (Haute-Vienne), le groupe industriel articule sa stratégie autour de plusieurs axes : les technologies de reconnaissance vocale, comme on vient de le voir, mais aussi la reconnaissance d’images, l’auto-apprentissage (machine learning) et les assistants virtuels de type chatbot.

Le concept « d’intelligence by design » à injecter les dernières innovations dans le catalogue de produits et solutions de Legrand.

L’exemple du diagnostic à distance à l’aide d’un assistant virtuel en est une illustration. Cette application permettrait même d’anticiper des défaillances dans la conception d’un habitat.

Le contrôle d’accès via des portiers vidéo pourrait s’enrichir de fonction de reconnaissance faciale pour renforcer la sécurité.

Legrand évoque aussi l’intelligence « as a service ». Autrement dit, des jonctions entre les solutions du groupe et des services d’IA de partenaires qui vont leur ajouter une plus-value technologique.

Pour qualifier ces partenariats, Legrand parle d’un programme d’interopérabilité baptisé « Works with Legrand » qui avait été dévoilé lors de l’ouverture du CES 2018.

Derrière cette appellation, il s’agit de nouer des liens avec le tissu fertile de startups qui développent des solutions innovantes afin de les associer aux produits Legrand.

Dans cette optique, des API (Application Programming Interface) et des documentations leurs seront proposés pour qu’ils puissent se connecter aux différents produits signés Legrand, tels que des interrupteurs, des éclairages… Sous-jacent, on trouve le cloud pour assurer cette interopérabilité et la propagation des données. L’entreprise française a sélectionné Microsoft Azure pour assurer la jonctions.

Legrand avait déjà esquissé un pas dans le domaine de l’Internet des Objets (IoT) avec le lancement du programme Eliot qui remonte à  2015.

(Crédit photo : @Legrand)

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

18 minutes ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

25 minutes ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

3 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

6 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

7 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago