CES 2021 : Windows sur Arm se fait discret

Poste de travail
CES 2021 Windows sur Arm

HP avec l’Elite Folio et Lenovo avec l’IdeaPad 5G : ils sont pour le moment deux constructeurs à avoir déballé un PC Windows sur Arm à l’occasion du CES.

CES 2021 : la déferlante de Windows sur Arm ? On ne peut pas vraiment l’affirmer. En tout cas pour le moment. Au 11 janvier, seuls deux des principaux fabricants de PC ont présenté un produit qui entre dans cette catégorie. D’un côté, HP avec l’Elite Folio. De l’autre, Lenovo avec l’IdeaPad 5G.

D’un format comparable, ces deux convertibles fanless peuvent chacun embarquer jusqu’à 512 Go de SSD. L’Elite Folio peut monter à 16 Go de RAM, contre 8 Go pour l’IdeaPad 5G, dot le Wi-Fi 6 est par ailleurs absent. L’un et l’autre sont disponibles en versions 4G et 5G.

Lenovo IdeaPad 5G
La version 4G de cet IdeaPad repose sur un Snapdragon 8c.

Lenovo a opté pour la première génération de la puce Qualcomm Snapdragon 8cx (et pour la déclinaison Snapdragon 8c sur le modèle 4G). HP a choisi la seconde, qui apporte essentiellement une plus haute fréquence d’horloge et un DSP plus performant pour les tâches d’IA.

Il faut compter environ 1,3 kg – et une épaisseur minimale de 16 mm – pour l’Elite Folio et son écran 13,5 pouces Full HD. L’IdeaPad 5G en est à 1,2 kg et 15 mm, pour un écran 14 pouces.

HP Elite Folio
Sur l’Elite Folio, le dos de l’écran peut servir de béquille.

Windows sur Arm : un concurrent nommé Mac

Les deux PC présentent une connectique similaire composée d’un jack (pour casque et micro) et de ports USB (deux USB-C pour chacun et un USB-A pour l’Elite Folio).

HP, comme Lenovo, en arrive à une vingtaine d’heures d’autonomie. Leurs tests respectifs se ressemblent (ils se fondent sur la lecture d’une vidéo en local à 150 nits de luminosité).

Face à eux, Apple, qui a amorcé depuis quelques semaines la transition de ses Mac vers Arm. La firme de Cupertino estime que son matériel est prêt à faire tourner Windows. Et que c’est à Microsoft de proposer les licences adéquates.

Il existe déjà des projets dans ce sens, fondés sur les images de Windows sur Arm fournies aux Insiders. L’un d’entre eux repose sur QEMU, avec l’appui d’un wrapper et du framework Hypervisor de macOS.

On voit aussi émerger des solutions pour exécuter Linux sur les Mac Arm. Plutôt en ligne de commande, mais des utilisateurs sont parvenus à mettre en place une interface graphique.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT