CES: HP et Apple, le divorce se confirme

Régulations

Après l’arrêt des iPod estampillés HP, c’est au tour d’Itunes de disparaître des PC du constructeur. Au profit de…

L’idylle entre HP et Apple est définitivement terminée. Visiblement, les deux géants n’étaient pas sur la même longueur d’onde. Déjà, l’an dernier, HP avait annoncé son intention d’arrêter la production d’iPod à la marque Apple. Il faut dire que ces baladeurs ne se vendaient pas, écrasés par le succès des iPod classiques.

Aujourd’hui, le fabricant a profité du CES de Las Vegas pour annoncer que ses PC n’intègreront plus nativement la plate-forme de téléchargement de la pomme, Itunes. HP explique que les revenus générés par l’opération de distribution d’iTunes n’étaient pas à la hauteur. Mais la nouvelle s’agissant d’Apple n’est pas là. Car HP a décidé de désormais collaborer avec Real Networks et son logiciel Rhapsody. A partir du printemps 2006, tous les nouveaux PC de bureau et portables de Hewlett-Packard seront distribués avec une version d’évaluation gratuite de 30 jours de Rhapsody. Pour RealNetworks, les bonnes nouvelles s’accumulent. Ainsi afin de solder un long procès, Microsoft a accepté, outre le fait de lui payer 750 millions de dollars, de faire la promotion des produits de Real (lecteurs, plates-formes de téléchargement, web-radio) via ses sites Internet. C’est quasiment le plus important. RealNetworks pourrait ainsi considérablement renforcer ses positions face au rouleau compresseur Apple et son iTunes. Les produits comme Rhapsody (téléchargement musical) pourraient être intégrés à MSN par exemple. Une possibilité d’autant plus probable que Microsoft n’arrive pas à se mettre d’accord avec les ‘Majors’ du disque pour instituer un service de musique en ligne par abonnement (cf. notre article). Il semble clair aujourd’hui que RealNetworks cherche à destabiliser Apple. Lors de la récente conférence Digital Living tenue à San Francisco, Rob Glaser, patron de l’éditeur s’en est vertement pris à son homologue. L’éditeur dénonce l’obstination d’Apple qui refuse d’ouvrir son iPod (75% du marché des baladeurs numériques) aux formats protégés autres que ceux proposés par iTunes. RealNetworks souhaiterait que les fichiers téléchargés sur Rhapsody, soient compatibles avec l’iPod, ce qui lui donnerait des ailes. Mais Apple refuse. L’éditeur avait bien tenté en juillet dernier de passer en force avec une version de Rhapsody rendue comptabile sans l’autorisation d’Apple. Ce qui avait fortement déplu au géant à la pomme qui avait qualifié cette manoeuvre de “stratégie de pirate”. “Nous pensons qu’Apple fait une grande erreur en s’obstinant avec son format propriétaire”, a expliqué Rob Glaser. “Il n’y a aucune raison de pénaliser les utilisateurs de l’iPod à cause de l’obstination de Steve Jobs”, ajoute-t-il. Par ailleurs, Rhapsody sera très bientôt décliné pour Linux et pour Macintosh. Avec Microsoft et HP, RealNetworks pourrait ainsi devenir à court terme le premier concurrent sérieux d’Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur