CES : Motorola va ?uvrer avec Google et Kodak

Cloud

Le groupe américain Motorola profite du CES pour annoncer de nouveaux partenariats: un seul clic sur son mobile donnera accès à Google…, par exemple

Motorola et Google ont fait savoir que le moteur de recherche sera disponible sur certains téléphones portables dès cette année. L’accord passé entre Motorola et Kodak porte pour sa part sur un contrat de dix ans et vise à simplifier l’utilisation des téléphones-appareils photos.

Google – Kodak, le message est clair. En s’associant avec le moteur de recherche et le géant de la photographie, Motorola montre son ambition : améliorer la qualité de ses produits. Car, comme une majorité de fabricants, le groupe suit le mouvement des opérateurs mobiles qui essaient par tous les moyens de diversifier leurs offres pour conquérir de nouvelles parts de marché. Ils doivent, pour cela, constamment améliorer leurs terminaux. Aujourd’hui les usagers désirent encore plus d’interactivité et des services plus faciles à utiliser, de bons appareils photos et l’accès à des services de recherche sur le Net depuis le téléphone portable. Comme l’a expliqué à Reuters Eric Schmidt, directeur général de Google, cet accord est la preuve d’une tendance : “La navigation sur Internet se fera de plus en plus sur les appareils portables. Finalement, les gens vont y passer tout leur temps.” “Dans les deux prochaines années, le logo Google sera intégré dans les écrans des téléphones Motorola et accessible en un seul clic”, a dit Nikesh Arora, au quotidien allemand Handelsblatt. L’accord passé avec Kodak prévoit la fourniture de logiciels de gestion des appareils photos intégrés aux combinés. Les deux sociétés travailleront également en collaboration afin de proposer dès cette année des appareils plus avancés, équipés notamment d’un logiciel d’édition de photos et de fonctionnalités permettant d’échanger des clichés plus facilement ou de les sauvegarder sur des albums en ligne. Les deux groupes ont précisé que leur accord, d’une durée de trois ans, n’était pas exclusif.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur