CES : une appliance de sécurité de poche signée D-Link

Sécurité

Les appliances viennent désormais se nicher jusque dans l’électronique grand public

D-Link a présenté au Consumer Electronics Show de Las Vegas une appliance de sécurité Internet qui, si le constructeur reste fidèle à sa politique tarifaire agressive, pourrait bien séduire le plus grand nombre, surtout hors de l’entreprise.

L’une des principales faiblesses des systèmes classiques de protection Internet – donc logiciels – de sécurisation des postes informatique, provient d’une ambiguïté : ils sont indispensables mais contraignants. Ces contraintes – veille, interventions, mises à jour, etc. – se mesurent en temps et en occupation de ressources. C’est en revanche l’un des avantages des appliances: qu’il s’agisse de la veille ou de la maintenance, elles s’exécutent à l’extérieur des postes de travail. Le D-Link SecureSpot DI-103 annoncé au CES est une appliance qui se présente comme un boîtier de très petite taille (16 pouces au carré, soit environ 6,5 cm par 6,5) et épaisseur (1 pouce ou 2,5 cm), qui donc ne devrait pas trop déranger sur un bureau. Une fois inséré sur la connexion Internet, il se transforme en ‘firewall’ (pare feu), antivirus, anti-spam, anti-spyware et bloqueur de pop-up. Et une licence Sophos Anti-Virus est livrée avec. La faiblesse des appliances, en revanche, justifie de leur absence du marché grand public. C’est leur coût ! Mais là, le taiwanais a la réputation d’être un ‘killer’ ! Aucune indication en matière de disponibilité et de prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur