Chassé croisé à la tête de Nortel

Régulations

L’équipementier canadien Nortel effectue un changement de président. Bill Owens sera remplacé par Mike Zafirovski, un ancien cadre de Motorola, à partir du 15 novembre prochain

“Mike Z” le sportif comme on le surnomme, va donc devenir le nouvel homme fort du groupe canadien. Il débarque dans l’univers de Nortel avec une expérience certaine des grands groupes et un goût pour le risque assez prononcé. Et c’est tant mieux, car la tâche risque d’être particulièrement ardue. Il faut le rappeler, Nortel souffre depuis l’explosion de la bulle Internet, rame face à la concurrence de la Chine, et doit face à des scandales comptables.

Le nouveau patron va devoir taper du poing sur la table pour remettre la machine Nortel sur de bons rails et il semble que ce ne soit pas pour lui déplaire. Mike Zafirovski a 51 ans, et il semble apprécier les challenges si l’on en croit ses déclarations lors d’une conférence de presse qui s’est tenue lundi : “J’aime affronter la concurrence et lorsqu’on est dans une compétition, on est là pour gagner. Je suis convaincu que Nortel redeviendra bientôt un grand gagnant.” Originaire de Macédoine cet homme très actif, a travaillé pour General Motors de 1975 à 2000 puis pour Motorola. Comme le souligne “La Tribune” dans ses colonnes, entre 2002 et 2005, il a été directeur général du groupe américain. Selon de nombreux observateurs son action au sein de la division téléphonie mobile explique en partie les très bons résultats de cette branche. Pour l’heure, les raisons du départ précipité de Bill Owens ne sont pas données par Nortel Networks. Rappelons que Bill Owens est en poste au sein du conseil d’administration du groupe canadien depuis février 2002. L’on se souvient qu’il avait été nommé au poste de chef de la direction en avril 2004 pour succéder à Frank Dunn qui, avec deux autres dirigeants de la compagnie avaient été remerciés, suite à la découverte d’irrégularités comptables. Interrogé par la presse canadienne Bill Owens a concédé qu’il partait avec des sentiments mitigés : “Le moment est venu pour une nouvelle personne, plus jeune, qui pourra demeurer au sein de l’entreprise pendant encore plusieurs années et la faire progresser”. Quoi qu’il en soit son départ et fixé à la mi-novembre et malgré ce dernier épisode un peu rapide, il a bien l’intention de poursuivre son activité professionnelle au sein de grands groupes internationaux. Les priorités du nouveau président Mike Zafirovski a déclaré lors d’une conférence de presse “Nous dépensons 1,8 milliard de dollars par année en recherche et franchement, il s’agit d’un investissement très intéressant. J’ai hâte de prendre le temps de m’asseoir avec les chefs de produits, les ingénieurs et Bill (Owens ) pour voir où et comment il est possible de mieux répartir cette somme pour le bien des actionnaires.” Ensuite, malgré une progression de son chiffre d’affaires de prés de 17% Nortel Networks comme ses concurrents va devoir affronter la déferlante des équipements chinois. Bref, si Mike Zafirovski veut signer d’un “Z” le redressement de Nortel il va devoir relever de nombreux défis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur