Chef, CoreOS, Jenkins et les autres : la boîte à outils Open Source du Cloud

Cloud

OS optimisés, gestion des développements, administration d’environnements colossaux : toute une nouvelle génération d’outils Open Source pour le Cloud a vu le jour. Des outils qui séduisent aujourd’hui jusqu’aux grandes entreprises.

Ils s’appellent Puppet, Chef, Ansible, Jenkins ou encore CoreOS. Des noms totalement inconnus voici encore quelques mois ou années. Mais qui fleurissent de plus en plus fréquemment dans les conversations avec les responsables de production informatique, qu’ils travaillent chez des prestataires ou directement au sein des entreprises utilisatrices. Ces outils Open Source sont nés avec le Cloud. Pour le Cloud, a-t-on envie d’écrire. Même si leur portée ne se limite pas forcément aux seules instances dans le nuage.

Ce sont en tout cas les principes du Cloud Computing qui ont inspiré les créateurs de cette génération d’outils. Dans certains cas, ces logiciels ont d’ailleurs été initiés par les géants du Cloud pour faire face à des difficultés qu’ils rencontraient en production. OS conçu pour administrer un grand nombre de VM, gestion de plates-formes de production diverses, contrôle des mises en production, gestion des développements jusqu’au passage en production, administration de milliers de machines réparties sur plusieurs datacenters, etc. : les outils de notre dossier (10 outils Open Source indispensables pour maîtriser le Cloud) visent in fine à concrétiser les promesses du Cloud. Soit une production informatique plus flexible et plus réactive.

Orange, Alcatel-Lucent, Michelin…

Si nous avons choisi de leur consacrer aujourd’hui un dossier complet, c’est que ces outils dépassent le seul univers des start-up (dans lequel le recours à ces technologies apparaît parfois naturel, lire par exemple notre article sur Capitaine Train). Puppet, Chef, Salt ou Jenkins ont convaincu des très grands comptes. Dont certains gèrent des infrastructures massives et hyper-critiques. Citons par exemple Bloomberg, Facebook ou Yahoo, tous utilisateurs de l’outil d’orchestration des infrastructures Chef. Ou encore BT, le CERN, le New York Stock Exchange et le London Stock Exchange, tous séduits par l’utilitaire de gestion des configurations Puppet.

Lire notre dossier : 10 outils Open Source indispensables pour maîtriser le Cloud

En France également, les grandes entreprises n’hésitent plus à se tourner vers cette panoplie Open Source de gestion des environnements Cloud. Orange est ainsi un des utilisateurs de l’outil d’administration de serveurs Salt. De leur côté, Alcatel-Lucent, Michelin ou encore Thales misent sur l’outil d’intégration continue (une forme de gestion des mises en production visant à rapprocher études et production).

A lire aussi  :
Dossier : 10 outils Open Source indispensables pour maîtriser le Cloud
Voyages-SNCF envoie ses développeurs à l’usine (logicielle)

Crédit photo : Rangizzz / Shutterstock

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur