Chiffrement : la NSA mise sur une porte d’entrée à plusieurs serrures

AuthentificationCyberguerreRégulationsSécuritéSurveillance

Dans sa campagne contre le développement du chiffrement des terminaux, la NSA explore différentes options. Après les backdoors, l’agence souhaite un accès direct via une clé fractionnable.

Décidément, la mise en place de solutions de chiffrement sur les smartphones par les constructeurs, notamment Apple ou Google, a du mal à passer auprès de la NSA. Cette dernière milite depuis plusieurs mois pour obtenir un accès aux terminaux et mener leurs investigations. En premier lieu, l’agence avait demandé la mise en place de backdoors légales pour contourner cette protection. Une mesure écartée par les acteurs IT.

La NSA ne se décourage pas. Selon le Wahsington Post, les fonctionnaires de l’agence ont proposé d’autres options, dont la création d’une clé numérique capable d’ouvrir n’importe quels terminaux et d’accéder aux contenus. « Je ne veux pas de portes cachées », a expliqué l’amiral Michael Rogers, directeur de la NSA lors d’un discours à l’Université de Princeton. Il a jouté : « Je veux une porte d’entrée qui a beaucoup de serrures. Des grosses serrures. » Pour le responsable, l’idée est d’avoir une clé fractionnable dont chaque acteur dispose d’une partie pour que personne (ni l’agence seule, ni les constructeurs) ne puissent accéder aux équipements sans accord commun.

Cette approche est une des propositions faites pour sortir de l’impasse actuelle où constructeurs et agences de renseignement campent sur leur position. D’autres alternatives sont envisagées comme la décision d’un juge de demander à une entreprise de créer un site miroir lors d’une enquête pour que les autorités puissent lire les contenus quelques minute après leur réception. Les différentes initiatives seront analysées par la Maison Blanche avant que Barack Obama prenne une décision. Le Président des Etats-Unis n’a jamais caché son soutien aux agences de renseignement sur le chiffrement tout en appuyant une nécessaire réforme de la NSA.

A lire aussi :

Cybermenaces : Obama demande la coopération des entreprises… malgré la NSA
Le plan de l’EFF pour contrer les backdoors de la NSA
Chiffrement : comment échapper à la curiosité de la NSA

 Crédit Photo : MR-Interior-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur