Chine: Google attend le renouvellement de sa licence

Cloud

Le lendemain de l’expiration de sa licence d’exploitation chinoise, Google attend. Sa page Google.cn est partiellement accessible.

« Nous sommes dans l’attente d’une réponse du gouvernement [chinois] », a annoncé à l’AFP Jessica Powell, une porte-parole de Google en Chine. Alors que sa licence d’exploitation pour la Chine continentale a expirée depuis le 30 juin, Google reste dans l’attente de son renouvellement.

Une situation problématique pour Google dont le moteur de recherche local (Google.cn) reste « partiellement accessible ». Nos propres essais nous ont dirigés vers une page composée d’une image reproduisant l’accueil de Google.cn (logo et barre de recherche). Mais un clic sur l’image renvoi vers Google.com.hk, la page du site basé à Hong Kong, non soumis à la censure chinoise.

Selon Chine nouvelle, l’attente de validation de la licence serait due à un retard dans son traitement, prétextant que la demande de renouvellement ait été effectuée tardivement. Le gouvernement chinois prend donc le temps de réfléchir au cas Google.

D’abord au regard de son comportement. En début d’année, suite aux attaques de son système d’information, Google avait décidé de ne plus filtrer les résultats de recherche sur son moteur Google.cn. Face aux menaces du gouvernement, Mountain View avait décidé de rediriger les requêtes vers son moteur de Hong Kong, non soumis à la censure (pour des raisons d’accords commerciaux signés dans le cadre de l’ancienne colonie britannique).

Mais lundi 29 juin, face aux nouvelles menaces des autorités chinoises de ne pas renouveler sa licence d’exploitation, Google avait mis fin à cette redirection automatique tout en invitant les internautes chinois à effectuer manuellement leurs requêtes sur le site hongkongais. Aujourd’hui Google attend la confirmation donc le renouvellement de sa licence.

Par ailleurs, Google ne présente pas seulement une menace pour la liberté d’information. Il s’affiche comme une menace commerciale sur le premier marché mondial Internet avec plus de 400 millions d’internautes. Si Baidu, le moteur de recherche national, domine largement le marché chinois avec plus de 62% en juin 2010, les parts de Google sont en hausse avec plus de 35% contre 30% il y a un an (selon StatCounter ). Pékin verrait-il dans Google un dangereux concurrent du champion national?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur