Chine : les majors perdent une bataille contre Baidu

Régulations

Sur le net la musique ne fait pas qu’adoucir les m?urs

Un groupe international de sociétés éditrices de musique vient de perdre un procès contre le “google” chinois : Baidu.

Ce lobby estimait que le moteur proposait des liens permettant de télécharger de la musique piratée. Seulement la justice de l’empire du Milieu a estimé que ce n’était pas le cas?

Parmi ces sept sociétés qui se sont élevées contre Baidu l’on trouve les quatre géants de l’édition musicale, c’est à dire : Sony BMG, Warner, Universal and EMI.

Dans son verdict le juge chinois a estimé qu’il y avait effectivement bien des liens renvoyant vers des sites de téléchargement frauduleux, mais que cela n’était pas du ressort de Baidu car les fichiers téléchargés sont hébergés sur des sites qui ne relèvent pas de la compétence du moteur de recherche.

Les sociétés d’édition réclamaient une compensation de 216.000 dollars et des excuses publiques de Baidu, mais surtout la fermeture de ces services de téléchargement. Une demande que Baidu ne peut pas mener à bien.

L’IFPI (International Federation of the Phonographic Industry) a déclaré qu’elle soutiendrait les sociétés plaignantes si elles se souhaitaient faire appel de cette décision de justice devant une juridiction supérieure.

“Si ces sociétés avaient gagné, c’est tout le secteur de la recherche sur le web qui aurait été contraint de s’arrêter “ a expliqué un porte-parole de Baidu, interrogé par le journal Shanghai Daily.

Rappelons que Baidu a déjà été condamné dans une affaire l’opposant à EMI. Le moteur a tout de même payé 16.000 dollars de dédommagement.

Certains observateurs estiment que le promotion des sites illégaux représentait jusqu’à 15% du trafic global du mastodonte chinois.

Le gouvernement chinois essaye de mettre un terme à la contrefaçon. Mais ce travail s’avère difficile dans la mesure où la Chine est au c?ur d’un piratage massif. Baidu n’est d’ailleurs pas le seul à se trouver dans le giron de l’IFPI, ainsi Yahoo China est également sur la sellette.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur