Chine: les portails américains s’autocensurent !

Régulations

Le numéro un mondial des logiciels rejoint le numéro un des portails Internet et le numéro un des moteurs de recherche dans l’autocensure des expressions qui fâchent le gouvernement chinois

Démocratie, liberté, indépendance, manifestations, droits de l’homme, ?, ces expressions sont devenues inopérantes sur la version chinoise de MSN, le portail Internet du premier éditeur mondial de logiciels. Microsoft rejoint Yahoo! et Google dans une autocensure des expressions démocratiques, imposée par le gouvernement chinois dont les prisons pourraient bien regorger de plus de dissidents Internet que de pirates et contrefacteurs informatiques. La saisie d’un de ces mots clés dans une requête des moteurs proposés sur ces portails renvoie vers une page qui invite l’internaute à utiliser d’autres mots? Les géants de l’Internet sont contraints à entailler singulièrement les règles déontologiques du Web pour maintenir et développer leurs activités en Chine. Une entorse aux règles internationales qui ne semble pas inquiéter les démocraties occidentales. Pourvu qu’elles ne soient pas inspirées par ces pratiques !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur