La Chine consacre plus d’effort à la R&D que l’Europe

Régulations

Le pourcentage du PIB investi dans la recherche est aujourd’hui plus élevé en Chine qu’en Europe. En valeur, l’Europe reste toutefois largement devant son concurrent asiatique.

Selon les dernières mesures opérées par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques), la Chine investit dorénavant une plus grande part de son revenu intérieur brut (PIB) à la R&D que l’Europe.

En 2012, la R&D a ainsi compté pour 1,98% du PIB en Chine, contre 1,96% en Europe. Nature rapporte que ce taux a triplé en Chine entre 1998 et 2012. Dans le même temps, l’Europe n’a que peu progressé, alors que les États-Unis (second au classement) et le Japon (premier au classement) ont connu un rebond après 2005.

Si la Chine poursuit sur sa lancée, ses efforts de recherche pourraient se placer au niveau des États-Unis d’ici une dizaine d’années.

Une victoire en trompe l’œil

La Chine a réussi à faire progresser son effort de recherche, malgré la montée rapide de son PIB en valeur. Une incontestable victoire. Dans le même temps, l’Europe a du conjuguer avec l’arrivée de pays présentant un faible taux de R&D. Nature souligne ainsi la différence nette constatée entre un pays comme l’Allemagne (2,92% du PIB) et la Croatie (0,75% du PIB).

De plus, rappelons que l’OCDE parle ici en pourcentages et donc en ‘intensité’ d’effort de R&D. En valeur, ce sont les États-Unis qui restent les leaders, devant l’Europe, le Japon et enfin la Chine.

Un rapide calcul nous indique ainsi que l’Europe a investi 235,7 milliards d’euros dans la recherche, contre 119,7 milliards d’euros pour la Chine.

Crédit photo : © Darren Baker – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Que savez-vous des supercalculateurs ?

Découverte du supercalculateur italien Fermi

Découverte du supercalculateur italien Fermi

Image 1 of 7

Le supercalculateur italien Fermi
Le consortium italien Cineca est le siège d’Eurora, mais aussi de Fermi, un supercalculateur pétaflopique IBM BlueGene/Q fonctionnant sous Linux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur