Chorus : le gouvernement relance un appel d’offres

Régulations

Ce nouveau appel d’offres devrait permettre à de nombreuses SSII de se porter candidates

Après des mois d’immobilité, le dossier Chorus reprend vie. Selon Les Echos, le ministère de l’Economie et des Finances s’apprête à relancer un appel d’offres pour le déploiement de nouveaux logiciels financiers destiné à rendre compatible l’ensemble de l’informatique financière et comptable de l’Etat avec la loi organique relative à la loi de finances.

Pas moins de 25.000 fonctionnaires devraient être concernés par le déploiement de Chorus.

Lancé en 2006, l’appel d’offres de Bercy avait été remporté par l’éditeur allemand SAP, lui permettant ainsi de mettre la main sur un contrat estimé entre 20 et 40 millions de dollars. Oracle, également sur les rangs, s’était vu évincé. Ayant vu le contrat lui échappé, l’éditeur américain avait saisi la justice française pour dénoncer des irrégularités dans la procédure d’attribution du marché. Le tribunal administratif avait fini par réfuter les arguments de la firme américaine.

L’Agence pour l’informatique financière de l’Etat (Aife) a indiqué les modalités du futur appel d’offres concernant le déploiement de la solution. Le montant du contrat, évalué à 150 millions d’euros, devrait provoquer une affluence des SSII. Et le marché est de taille.

Divisé en quatre lots (formation, déploiement dans les ministères, d’assistance au pilotage et raccordement technique), les détails de l’offre seront complétés à la fin du mois d’octobre.

La multiplication des lots, destinée à éviter des plaintes du même ordre que celles émises par Oracle en son temps est présentée par le gouvernement comme une mesure de “souplesse”, chargée notamment de favoriser la concurrence.

Aucun calendrier précis n’a pour le moment été établi. Seule certitude : deux ou trois lots devraient être présentés d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur