Chrome 69 : refonte majeure à l’occasion du 10ème anniversaire

NavigateursPoste de travail

Le navigateur Chrome de Google a droit à une cure de jouvence à l’occasion de son dixième anniversaire. Il s’agit d’une des mises à jour les plus importantes de son histoire.

Le 2 septembre dernier, Chrome soufflait ses dix bougies. Google en profite pour déployer Chrome 69 qui célèbre à sa manière cette étape marquante.

Refonte graphique

Chrome 69 est disponible pour Windows, macOS, Linux, Android et iOS, comme l’indique la firme de Mountain View dans un billet de blog.

Le butineur se fend d’une toute nouvelle apparence, suivant directement la charte graphique Material Design 2 de la société.

Chrome présente désormais des formes plus arrondies, dispose d’icônes mises à jour et d’une nouvelle palette de couleurs.

Les menus ont été simplifiés et les onglets rendent les icônes des sites plus faciles à voir.

Spécificité sur iOS : la réorganisation inclut le déplacement de la barre d’outils vers le bas afin qu’elle soit facilement accessible.

L’Omnibox plus « intelligente »

La mise à jour va toutefois bien au-delà de la simple refonte graphique.

Ainsi, l’une des nouveautés majeures se trouve dans la barre de recherche, un domaine qui a fait ses preuves depuis ses débuts.

Dans certains cas, l’Omnibox va maintenant fournir directement des réponses, plutôt que d’avoir à charger une page sur Google.

Google parle à ce sujet de « résultats riches » pour décrire ces informations que Chrome affiche directement sur la page. Il peut aussi bien s’agir de la météo, de la calculatrice ou bien des résultats d’événements sportifs. Google ajoute qu’il sera bientôt possible de rechercher des fichiers de son compte Google Drive depuis la barre de recherche de Chrome.

Chrome indique également désormais si un site est déjà ouvert dans un onglet. Cela permet d’y accéder directement, évitant ainsi de créer un second onglet inutile.

Focus sur la sécurité

L’une des autres grandes nouveautés est un gestionnaire de mots de passe amélioré.

Chrome propose désormais de générer automatiquement un mot de passe aléatoire lorsque l’internaute accède à des sites Web pour la première fois. Ce mot de passe sera stocké dans un compte Google de manière sécurisée et synchronisé entre les versions de bureau et les versions mobiles de Chrome.

Par ailleurs, avec Chrome 69, les sites HTTPS ne portent plus le libellé «sécurisé». Ils deviennent en effet la norme. Google veut au contraire marginaliser les sites HTTP. Dans cette logique, la seconde étape, avec Chrome 70, consistera à afficher un avertissement rouge «Non sécurisé» pour les sites HTTP.

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, Chrome est le navigateur Web le plus utilisé au monde. Cette refonte doit lui permettre de conserver son leadership alors que Microsoft pousse Edge et qu’on assiste à une résurgence de Firefox.

(Crédit photo : @Google)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT