Chrome – Edge : deux mises à jour, deux trajectoires

NavigateursPoste de travail
Chrome Edge 90

Chrome et Edge viennent tous deux de passer en version 90 sur leur canal stable. Comment évoluent l’un et l’autre navigateur ?

Quoi de neuf pour Chrome et Edge ? On a pris l’habitude de faire le point toutes les six semaines, à l’heure où Google et Microsoft effectuent, en parallèle ou presque, une mise à jour sur le canal stable.

Chez l’un et l’autre, ces updates s’accompagnent d’une communication sous trois angles : les utilisateurs finaux, les développeurs et les correctifs. Chacun a aussi sa feuille de route publique (ici pour Chrome ; pour Edge) qui permet de repérer les fonctionnalités implémentées et leur niveau de stabilité.

Google, comme Microsoft, a pour coutume de réaliser une annonce « générale ». Objectif : mettre en avant une poignée d’éléments pas forcément « tout neufs » dans le pipeline de développement, mais qui passent en tout cas en phase de disponibilité globale.

Pour Chrome, il s’agit des éléments suivants :

  • Lien vers un fragment de texte
    L’option est en cours de déploiement sur desktop et sur Android. Son rôle : créer des liens vers du texte arbitraire sur une page. Elle apparaît dans le menu contextuel (clic droit) après avoir sélectionné le texte. Cette possibilité n’est, dans l’absolu, pas nouvelle. Elle existe depuis près d’un an. Mais il fallait jusque-là installer une extension (illustrée ci-dessous).

    Lien fragment Chrome

  • Visionneuse PDF
    Apparition d’un mode « présentation » qui masque les onglets ainsi que les barres d’adresse et d’outils. Google en profite pour mentionner d’autres éléments ajoutés par avant. Notamment la barre latérale avec vignettes et la vue sur deux pages.

    visionneuse PDF Chrome

  • Gestion des onglets
    Là aussi, il y a du rappel, entre autres sur la fonction de groupage d’onglets. Mais également du nouveau. Par exemple, un outil de recherche d’onglets et la possibilité de nommer des fenêtres.

    nommage fenêtres

Edge alerte aussi sur les mots de passe compromis

Pour Edge, Microsoft met en avant les éléments suivants :

  • Mode Enfants
    Il consiste essentiellement à restreindre au maximum le suivi, à activer SafeSearch sur Bing et à limiter les sites accessibles. Deux catégories d’âge : 5-8 ans et 9-12 ans.
  • Password Monitor
    L’outil émet des notifications si des mots de passe sauvegardés dans le navigateur ont fait l’objet d’une compromission. Activé par défaut, il passe actuellement en phase de disponibilité globale (son déploiement avait démarré en janvier). Chrome dispose d’une fonctionnalité similaire.

    Password Monitor

  • Historique
    Edge 90 permet la recherche non plus seulement dans l’historique local, mais aussi sur ceux d’autres appareils connectés au même compte. Microsoft promet par ailleurs des résultats plus pertinents avec les termes dits « simples », comme « recettes » ou « actualités de la semaine dernière ».

    recherche historique

Parmi les éléments qui ne figurent pas dans l’annonce principale, il y a notamment, sur Chrome :

  • Un codec AV1
    Destiné à accompagner les applications WebRTC, en premier lieu de visio. On nous promet une compression optimisée, la capacité à transmettre de la vidéo « à 30 kbps ou moins » et des améliorations sur le partage d’écran.
  • Le HTTPS par défaut
    Pour la plupart des ressources, si on ne spécifie pas le protocole, Chrome fera appel à la version HTTPS – et ne basculera en HTTP qu’en cas d’échec. Les adresses IP font exception, au même titre que les domaines d’étiquette unique et les noms d’hôtes réservés de type test/ ou localhost/.
    Jusqu’alors, HTTP était la solution par défaut, sauf pour les sites inscrits sur la liste HSTS.

Et sur Edge :

  • Un menu Téléchargements qui remplace la page dédié

    Edge téléchargements

  • Plusieurs options supplémentaires pour l’impression : mise à l’échelle des pages, impression de la page actuelle pour les PDF et nouveau mode de rastérisation pour les imprimantes non PostScript.
  • Remplissage automatique des formulaires
    D’une part, l’inclusion du contenu du presse-papiers dans les suggestions. De l’autre, la possibilité de recherche des suggestions même en l’absence de formulaire ou en présence de formulaires qui n’acceptent pas le remplissage automatique.

Chrome accélère sur la réalité augmentée

Les développeurs auront relevé, sur Chrome, la prise en charge de la propriété CSS overflow: clip. Elle s’inscrit dans la même logique qu’overflow: hidden, destiné à éviter qu’un contenu déborde d’une boîte. Mais elle est dite plus souple ; en particulier parce qu’elle permet d’empêcher tout défilement, y compris automatique. Et qu’elle ne déclenche pas de contexte de formatage. Tout en pouvant ne s’appliquer qu’à un axe (overflow-x, overflow-y) et en laissant la possibilité de définir une marge de dépassement (overflow-clip-margin).

Toujours sur Chrome, du côté des API, il y a du nouveau pour File System Access. Plutôt que de rejeter les tentatives d’écriture au-delà des limites d’un fichier, elle peut l’étendre avec des octets nuls. Cela évite à des applications qui reçoivent les données dans le désordre (comme BitTorrent) de dimensionner les fichiers par avance.
Autre API, mais expérimentale (derrière un drapeau) : Depth. Cette extension de WebXR permet aux applications d’accéder à des informations de profondeur. En ligne de mire, la réalité augmentée.

Également à l’expérimentation sur Chrome, la possibilité pour le moteur Blink d’accéder au presse-papiers en lecture seule. L’idée est de permettre l’utilisation du copier-coller dans le navigateur comme on utilise déjà le glisser-déplacer.

Sur Edge, c’est notamment la console DevTools qui évolue. Par exemple avec la capacité à personnaliser les raccourcis clavier pour toute action. Ou encore des outils dédiés de débogage Flexbox. Les infobulles en restent au stade expérimental. Comme le mode Focus, qui permet de regrouper des outils dans une barre d’activités latérale.

DevTools Focus

Illustration principale © Rawpixel.com – Adobe Stock

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT