Chrome OS bourgeonne avec la pandémie

OSPoste de travail
Chrome OS 2020

Les données d’IDC illustrent une nette montée en puissance de Chrome OS sur l’année 2020. Essentiellement aux dépens de Windows.

Chrome OS, grand gagnant de la pandémie ? IDC le crédite en tout cas d’une nette progression sur le marché des systèmes d’exploitation pour ordinateurs personnels. À tel point qu’il a dépassé macOS en 2020.

Sur quels ordinateurs personnels se base-t-on précisément ? Sur les laptops, les desktops et les stations de travail que les fabricants ont livrées au cours de l’année. C’est-à-dire, toujours selon IDC, un peu plus de 300 millions de machines*.

On trouvait Windows sur environ 80,5 % de ces machines. Alors qu’en 2019, il équipait 85,4 % du parc livré.
La dynamique est plus favorable pour macOS : +0,8 point d’une année sur l’autre, à 7,5 %. Elle l’est encore plus pour Chrome OS : +4,4 points, à 10,8 %.

Le système d’exploitation de Google est monté en puissance au fil des mois. Au 1er trimestre, il avait capté 5,3 % du marché, devancé par macOS (5,8 %). Au 2e trimestre, il avait atteint les 10 %, pour se porter à 11,5 % au 3e et à 14,4 % au 4e.
Dans le même temps, Windows est passé d’une part de 87,5 % (T1) à 76,7 % (T4).

Chrome OS : un écosystème à maturité ?

IDC a fait remarquer, dans ses statistiques sur le marché global du PC, l’expansion de Chrome OS au-delà du secteur de l’éducation. Il faut dire que l’offre s’est diversifiée… et « qualifiée », entre autre sous l’impulsion d’Intel. Ce dernier avait ouvert, en début d’année, sa certification Project Athena aux Chromebooks.

Dans la foulée, Google avait annoncé une prolongation de support : 8 ans de mises à jour (fonctionnalités et sécurité) pour les Chromebooks vendus à partir de 2020. Il a aussi dans ses cartons divers projets qui incluent la séparation navigateur/système d’exploitation et une dispositif de « continuité » avec les téléphones Android.

En fin d’année, Parallels a adapté son offre pour proposer la virtualisation locale de Windows sur les Chromebooks. Tandis qu’AMD a dédié à ces machines une gamme de puces Ryzen et Athlon.

* Lenovo est reste le premier constructeur mondial, avec 24 % de part de marché en 2020 (-0,2 point). Il devance toujours HP (22,4 % ; -1,1 point) et Dell (16,6 % ; -0,8 point). Apple occupe le quatrième rang.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT