Chromium : Google coupe (un peu) le cordon

Google a-t-il porté le coup de grâce à Chromium ? Tom Callaway, ponte du projet Fedora, ne l’affirme pas. Il déplore toutefois que le navigateur libre sera bientôt « nettement moins fonctionnel » sur les distributions qui l’intègrent.

Ces propos font suite à une annonce du groupe américain. Celui-ci explique avoir constaté un usage abusif d’API qui sont censées lui être exclusives. Il s’agit là de fonctionnalités « comme Chrome Sync », déclare-t-il sans en mentionner d’autres.

À partir du 15 mars 2021, ces fonctionnalités ne seront plus accessibles qu’à travers Chrome. Les différentes builds de Chromium – ainsi que les navigateurs dont il est la base – devront avoir développé leur propre alternative.

La liste des API Google auxquelles Chromium peut actuellement faire appel donne une idée de l’étendue potentielle du changement à venir. On trouve, entre autres, des fonctionnalités d’agenda, de contacts, de traduction, de géolocalisation et de sécurité.

Du côté de Fedora, on a décidé d’anticiper en coupant dès à présent le cordon. Un message d’erreur s’affiche dans Chromium, avec un lien vers la liste susmentionnée.

Ces API, Google y a donné accès dès 2013, clame Tom Callaway. L’intéressé estime ne percevoir, dans ce changement de cap, « aucune raison, sinon celle de pousser les internautes vers Chrome ».

Photo d’illustration © mr.throk / CC BY-SA 2.0