Cisco avance, et pourquoi pas dans les unités de stockage?…

Réseaux

Cisco s’en sort bien, quoiqu’en dise la Bourse. Et s’efforce de tenir ses objectifs : pas facile. Deux exemples, sur le trimestre écoulé

Lors d’une téléconférence, John Chambers a apporté quelque éclairage.

Les analystes escomptaient que Cisco retire les premiers dividendes de ses récentes acquisitions, notamment Okena, spécialiste de logiciels de sécurité, et Linksys, fournisseur de solutions de connexion pour les particuliers: ce dernier réussit particulièrement bien dans les systèmes sans fil Wi-Fi pour la maison (il détiendrait 37% de ce marché).

Or, c’est dans le secteur des solutions de stockage, que le géant des équipements réseaux a vu ses commandes grimper. Celles, par exemple, du commutateur MDS 9000 Fibre Channel: elles ont atteint 14,5 millions, contre 10 millions sur le trimestre précédent. Ces 45% de croissance peuvent inquiéter Brocade Communications et McData…

Une politique de prix agressive

Pour y parvenir, Cisco, tout jeune sur ce créneau, a dû pratiquer des tarifs agressifs -John Chambers, président, l’a reconnu:

Nous avons décidé de réduire les prix de 30 à 35% en continuant de nous concentrer sur notre part de marché et notre marge“.

Au cours du dernier trimestre, Cisco a augmenté le nombre de ses clients ‘stockage’, via ses partenaires, de 43 à 140 -dont le groupe Axa et Euronext LIFFE (cf. nos informations).

Ce secteur du stockage est l’un des trois où la croissance des commandes a été supérieure à 20% sur le trimestre.

Les autres domaines sont la téléphonie sur IP, les réseaux optiques, les réseaux locaux sans fil (Wi-Fi), la sécurité, et la connectique chez les particuliers: cet ensemble constituant environ 17% des commandes.

Pour le moyen terme, il faut s’attendre à ce que Cisco mette l’accent sur les systèmes sSCSI. Et pourquoi pas dans les unités de sauvegarde? interroge une analyste du Teneja Group. Qui aurait parié pour le Fibre Channel?…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur