Cisco confirme un début de reprise, mais déçoit la Bourse

Cloud

Malgré un bénéfice en recul, l’équipementier observe un bond important de ses ventes

Les équipementiers télécom retrouvent le sourire (voir les résultats de Juniper ou Marconi) et il ne manquait plus que les résultats de Cisco pour confirmer cette tendance. Il faut savoir en effet que les investisseurs considèrent Cisco comme un baromètre des dépenses des entreprises et des dépenses publiques car il réalise près de 75% de son chiffre d’affaires avec de tels clients.

Le premier fabricant mondial d’équipements pour les réseaux internet, a fait état d’une baisse de son bénéfice net trimestriel après modification comptable, tandis que son chiffre d’affaires a augmenté davantage que prévu à la faveur d’une reprise apparente des dépenses technologiques des entreprises. Cisco a dégagé au cours du trimestre clos le 24 janvier un bénéfice net de 724 millions de dollars, contre 991 millions un an plus tôt. Le groupe de San Jose avait inscrit sur le trimestre écoulé une charge comptable exceptionnelle de 567 millions correspondant à une modification comptable liée à une acquisition. Sa rentabilité nette n’a donc pas profité de la légère reprise de l’activité Si le bénéfice baisse, les revenus sont au beau fixe. Son chiffre d’affaires a grimpé sur la période de presque 15% à 5,4 milliards de dollars, soit une augmentation séquentielle de 5,8%. “Il devient de plus en plus clair que l’économie mondiale s’améliore”, a déclaré le Pdg du groupe californien, John Chambers, dans le communiqué de résultat. Le groupe a également dit s’attendre à une hausse pouvant aller jusqu’à 3% de son chiffre d’affaires sur le trimestre en cours, le troisième et traditionnellement le moins bon de l’exercice de Cisco. Des perspectives jugées “décevantes” par les analystes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur